Weekend gastrono-chic à La Grenouillère.

À l’occasion de nos 5 ans avec mon Jules nous nous sommes accordés un weekend romantique en amoureux en baie de Somme il y a quelques jours, et plus précisément à La Madelaine sous Montreuil.

10696313_870511316300647_2301590685256233643_n

Dans ce petit patelin au milieu de nulle part situé à quelques kilomètres du Touquet et de ses longues plages, se cache un petit paradis vert dans les marais : La Grenouillère.
Auberge familiale transmise de père en fils.
La Grenouillère est la parfaite combinaison entre tradition conservée et subtile modernité à l’image d’une salle de restaurant incroyable (je vous en parle ensuite).

En ce lieu où la sérénité est le maître mot les clients engloutissent pour le plupart près de 2h/3h de route pour s’offrir cette parenthèse relaxante en pleine nature. La clientèle? Beaucoup de parisiens gourmets en mal d’air frais.
En arrivant vous serez acceuillis par des biscuits aux ambroisies et une limonade au lierre de terre ou à l’eau de concombre. Sans compter les gauffres d’inspiration flamandes fourrées de mélasse.

L’auberge offre plusieurs chambres classiques mais également des huttes plus atypiques dans son grand jardin. Pas d’inquiétude les huttes sont tout à fait confortable et luxueuses. Lors de votre séjour n’hésitez pas à explorer à pied les alentours bucoliques et champêtres où seules les vaches croiseront votre chemin.

Reprise en 2003 par Alexandre Gauthier (fils de Roland Gauthier), l’auberge est depuis quelques mois sous les feux de la rampe. Récompensée d’une étoile au Guide Michelin,  la cuisine de ce talentueux chef à l’écoute des produits et des saisons fait des étincelles dans l’assiette avec des mariages étonnants comme ce dessert pomme de terre et fraises façon ketchup (et ce n’est pas un gros mot le cas présent)

Dans la salle de restaurant aux faux airs de chapiteau ultra design on prend place pour une représentation en 9 plats et son accord mets et vins (aussi possible en 11 plats).

image

Dans l’assiette des associations atypiques et à la fois si justes qu’on en tombe des nues se succèdent. La première création fraises vertes et sorbet aux algues nous cloue le bec. Le décor est planté!

image2

On fond littéralement pour l’association melon-mozzarella et oeufs de poisson accompagnée d’un verre de côtes d’Ardèche.

image4

Dans le verre les vins nous épatent à l’image de ce sublime Saint-Romain (bourgogne blanc 2010) de Pierre André. Un vin magique qui sublime le filet de saint pierre et végétaux marins.

A la bougie, le diner se déroule sans encombres grâce à un service aux petits soins.
On regagne sa chambre les papilles comblées.

Au réveil, l’idylle se poursuit avec un petit déjeuner copieux avec une brioche maison, un riz au lait maison, des salades de fruits pastèque-pomme-groseille artisanales, des confitures, du Comté affiné, du filet mignon de porc fumé et séché par le chef.
Le chocolat chaud sirupeux nous nappe les lèvres et nous replonge en enfance alors qu’on profite de la vue sur le jardin et ses pommiers.

Une si belle parenthèse…
10628591_870511982967247_8433522712126093235_n

Et puis si vous n’avez pas l’occasion d’aller à la Grenouillère, faites la venir à vous grâce au magnifique ouvrage éponyme du chef à retrouver dans ma séléction littéraire de la rentrée 2014

Alexandre Gauthier

Alexandre Gauthier

l’addition
Menu 9 plats : 90€
Avec l’accord vin : +46€
Chambre entre 140/180€ la nuit
Hutte : entre 215/250€ la nuit
Petit-déjeuner : 22.5€/pers

Informations pratiques
site web lagrenouillere.fr
Auberge de La Grenouillère
19 rue Grenouillère
62170 la Madeline-sous-Montreuil
Tél. : 03 21 06 07 22

Vous avez aimé cet article? Vous aimerez aussi
Les 10 livres de la rentrée littéraire, L’Esquisse Paris 18ème

[RENTREE] Les 3 brunchs incontournables à Paris

En arrivant à Paris il y a presque 4 ans, j’ai découvert une tradition bien établie dans la capitale : le brunch! Oui, bah non à Nantes et à Angers, je faisais pas de brunchs… Ce phénomène bien parisien n’a pas tardé à faire de moi une adepte au point que je suis désormais "brunch addict".
Je me suis donc dit que ça serait chouette de partager avec vous quelques adresses incontournables pour prendre le brunch en cette rentrée.

1. Marlette

10480988_817396924951049_4080590395730462154_n
Le lieu. Une déco bobo-vintage fraîche pour une vingtaine de places qui s’arrachent en quelques minutes dans ce quartier bobio de la rue des Martyrs.
Le brunch. Une formule à 24,90 € qui comprend un boisson chaude, un jus d’orange pressée, un œuf à la coque et ses mouillettes, jambon Prince de Paris et fromages Beillevaire, velouté du moment, petite salade au quinoa, compote maison ou fromage blanc, pains, et une pâtisserie Marlette au choix (je craque pour leurs scones!).
Bref un brunch classique et copieux pour un bon rapport qualité/prix

Café Marlette. 51, rue des Martyrs, IXe. Tél.: 01 48 74 89 73. Pas de rés. Tlj sf lun., de 8 h 30 (10 h dim.) à 19 h 30 (18 h dim). Carte: env. 15 €. Brunch: 24,90 € (sam. et dim. jusqu’à 16 h 30).

2. Mandarin Oriental

2071_2
Le lieu. Situé rue Saint-Honoré, le Mandarin Oriental est l’un des palaces chic et moderne de la capitale où l’on vient chercher un havre de paix et de tranquillité à quelques pas de la Place Vendôme.
Le brunch. Un buffet où vous trouverez pains et viennoiseries maison, une sélection de charcuteries et de fromages, soupe et salade de saison, sushi fusion, tataki de saumon, Label Rouge au nori. On vous conseille de continuer avec les oeufs Bénédicte, simples mais redoutablement efficace.
Pour le dessert choisissez parmi l’un des desserts du chef Pierre Mathieu au Comptoir à Pâtisseries. Le St-Honoré est un must!

Mandarin Oriental 251 Rue Saint-Honoré, 75001 Paris, Brunch le dimanche de 12h30 à 15h30 – 88€. 01 70 98 78 88

3. Buvette

Buvette Gastrotheque
photo Lucien Leung

Le lieu. Un cadre élégant, des tables en bois autour du bar en marbre massif, couvert de viennoiseries, scones, financiers, mottes de beurre et autres confitures alléchantes.

Le brunch. Ici pas de formule mais une carte dans laquelle on vient piocher : œufs brouillés cuits vapeur et jambon de Bayonne (9 €), un croque forestier aux champignons  et gruyère (8 €), une salade au poulet rôti et haricots verts savoureuse (10 €), une gaufre maison aux fruits rouges (7 €) ou encore un délicieux pain perdu (7 €).
Le tout est juste, frais, simple et redoutablement efficace.

Buvette. 28, rue Henry-Monnier, IXe. Tél.: 01 44 63 41 71. Pas de rés. Tlj sf lun., de 8 h 30 (10 h le w.-e.) à minuit. Carte: env. 20-30 €.

Vous avez aimé cet article? Vous aimerez aussi
La Bellevilloise, Petrossian

L’Esquisse : impression gourmande

Aujourd’hui on file la métaphore picturale et gastronomique.
Je vous fait découvrir l’Esquisse : nouvelle adresse trendy rue Marcadet dans le 18ème sur les bons conseils d’Alexandre du blog Gastronome Parisien
10590397_764698940256707_6104138365395133910_n

Lancée il y a un peu plus d’un mois par Thomas en salle (l’Agapé Substance) et Laëtitia au piano (le Ritz et le Bistral), l’Esquisse offre à ses clients – déjà fidèles- une palette gustative séduisante : touches viandardes du terroir, nuanciers de légumes cuits et crus mais aussi les contours d’une école bistrotière chic maitrisée sur le bout des doigts.

Dans l’assiette
En entrée une terrine de pieds de cochon maison, ses légumes pickles et sa généreuse sauce gribiche qu’on éponge avec un bon morceau de pain poilane.
Volontaire ou non la terrine était presque pas prise, mon Jules s’en satisfait totalement. Pour ma part je craque surtout sur les légumes pickles.

image3

En plat le quasi de veau au citron mariné tient toutes ses promesses : viande tendre et parfum équilibré.
image2

Un peu plus laborieux pour le tartare de saumon proposé avec une sauce poivron et un pain perdu aux poivrons confits. Il y avait un manque d’harmonie entre les éléments dans l’assiette en revanche le pain perdu était incroyable…On en redemande!!

Au dessert l’association pistache, pêche a l’estragon et biscuit est très agréable même si les notes riches et grasses de la pistache masque l’estragon qui aurait apporté de la fraîcheur au plat.
image1

L’adresse n’en reste pas moins fort prometteuse.
À certains égards on se retrouve dans une philosophie proche de la Laiterie Ste Clotilde dans le 7eme.
L’objectif bib peut clairement être une ambition à court/moyen terme pour Leatitia et Thomas.

Dans le verre
Une très belle carte des vins avec des belles bouteilles comme ce St-Romain de chez Sarnin Berrux (malheureusement pas servi au verre).
Nous dégustons un Vouvray aux notes fleuries et minérales pour entamer le dîner.
On déguste nos plats avec Saumur légèrement acidulé qui pique les notes d’agrumes de mon tartare de saumon et relève le citron du quasi de veau mariné.

L’addition
1 entrée, 2 plats, 1 desserts, 4 verres de vin = 77€.

On y va?
Oui on y va! Mais on s’attend à une cuisine encore un peu inégale (jeunesse de l’adresse oblige) mais qui devrait s’épanouir rapidement vu le pédrigé du chef…

Avec qui?
En amoureux, entre amis ou en famille.
L’ambiance est décontractée.

Informations pratiques
L’esquisse
151 Bis r Marcadet 75018 PARIS
01 53 41 63 04
Fermeture hebdo: dimanche midi et soir, lundi midi et soir
Page Facebook

Vous avez aimé cet article? Vous aimerez aussi : La laiterie Ste Clotilde, La Régalade St Honoré

[Rentrée littéraire] 10 livres gourmands à dévorer sans modération

1. Le prolongement du geste : 46 chefs présentent un outil de cuisine auquel ils sont attachés. Pour chacun d’entre eux, un texte rédigé par le chef et une photographie présentent l’objet. Laurent Dupont. Livre en précommande ici 

2. Chou à la crème : les meilleures recettes de choux à la crème par la fine équipe de Popelini (ed. Marabout). 18,95€ en vente en ligne

3. Alexandre Gauthier cuisinier : Alexandre Gauthier (La Grenouillère) a rêvé son premier livre : original, de facture singulière, des photographies magnifiant les plats et les ambiances, un stylisme épuré, une écriture graphique aiguisée. 45€ en commande
4. Riz : Le livre de Frédéric Anton et Christelle Brua qui vous fera changer d’avis au sujet du riz. 1000 recettes raffinées et conseils avisés. Vous serez incollables! 30€ à retrouver ici

5. Lazare : Eric Frechon dévoile un livre éponyme qui revient sur la philosophie de ce lieu de vie et retrace une journée de ce haut-lieu de la gastronomie pour tous à travers 60 recettes déjà cultes. 39€ en précommande ici ed. Solar

6. Fat & Furious burger : Autrefois symbole du fast-food à l’américaine, le hamburger a aujourd’hui conquis ses lettres de noblesse et trône sur les cartes de tous les restaurants, y compris les plus prestigieux ! Une tendance qui n’a pas échappé à deux jeunes designers français qui proposent chaque semaine sur leur site une nouvelle recette à la fois délicieuse, amusante et visuellement bluffante ! 15€, prix doux. A retrouver ici

7. Le tour de France gourmand : Nouveau né du critique culinaire Gilles Pudlowski, ce livre nous emmène à la découverte des produits locaux et des traditions culinaires françaises. Du célèbre champagne à la méconnue poutargue, du traditionnel foie-gras à l’original suce-miel, ce livre célèbre les mets et les vins. 35€ à commander par là

8. Fish :  A travers100 recettes découvrez comment consommer le poisson de manière responsable avec des produits oubliés/méconnus. Philippe Emmanuelli. 19,9€ disponible sur internet

9. La fabrique de tartes : Les meilleures recettes de tartes salées et sucrées, des grands classiques aux recettes les plus tendances et sophistiquées. Les meilleures recettes de pâte et toutes les techniques pour confectionner d’onctueux appareils! Catherine Kluger. 15,9€ à acheter par ici

10. La gâteau magique : Qu’est-ce qu’un gâteau magique ? C’est un gâteau, avec une seule préparation qui se transforme, à la cuisson en trois textures : un flan, une crème et une génoise. C’est une recette très simple à réaliser au goût délicieux sortant de l’ordinaire. Christelle Huet-Gomez. 7,99€. Vendu ici

Vous avez aimé cet article? Vous aimerez aussi
MG Road indo-british chic à Paris 3ème, Kahosan thaï à Paris 9ème

MG Road, Paris 3ème : gastronomie indo-british chic

Si pour toi il n’y a que le poulet tandoori et les cheese naans qui te reviennent quand on évoque la gastronomie indienne : vient donc faire un tour chez MG Road. La nouvelle adresse indienne chic de la rue St-Martin.

mg-road-vitrine

Dans un décor "à nu" ponctué de quelques touches kitsch qui nous rappelle le style décoratif surchargé des petites cantines indiennes Stéphanie de Saint-Simon a posé ses valises avec la ferme intention de dépoussiérer franchement la gastronomie indienne. Brillante idée!
On regrette par contre une salle très bruyante et des tables trop serrées.
À éviter pour un dîner en amoureux!
Service adorable et attentionné.

Dans l’assiette
Des plats aux accents britanniques à l’image de ces beignets de poisson, chutney de moutarde et petits pois ou de cette pièce de bœuf épicée accompagnée de pommes de terre maison, mais aussi des plats traditionnels : chicken butter cream massala.
À déguster impérativement accompagné des naans et rodi (galette de farine de seigle) maison servis tièdes et parsemés de thym et de fleur de sel : top!
On cale et on fait l’impasse sur les desserts malgré une alléchante crème brulée d’Indian Rice Pudding au parfum de cardamome…

image3

Dans le verre :
La cobra, bière locale très appréciée par les indiens

L’addition
Salée…Les produits sont d’excellente qualité mais je reste dubitative prix de mon poulet en plat principal : 16€
Compter +/- 35€ par pers. pour un E+P+boisson (naans compris).

image2

On vient?
Oui on vient pour grignoter 1 ou 2 entrée et des naans et boire un verre entre copains en s’installant en terrasse.

Informations pratiques :
205, rue Saint-Martin Paris 75003
01 42 76 04 32
Horaires : à midi, déjeuner de midi à 15h, dîner de 19h à 22h30. Fermé dimanche et lundi.
mgroadrestaurant.com

Vous avez aimé cet article? Vous aimerez aussiLa cantine de la Cigale, Paris 18ème, Sola (lalala) que c’était beau et bon!!

Crédits photo : Devanture @Yann Deret, plats @Alice.P

image4

Amsterdam, pont culinaire franco-hollandais chez Bridges 1*.

Vous me connaissez et vous savez que je me déplace rarement dans un lieu sans un quelconque intérêt culinaire. La preuve en est avec mon récent séjour à Amsterdam. Hors de question de passer 3 jours dans ville aux 1000 canaux sans tester une des bonnes tables.
   10556468_10152508927016131_1203223368927053422_n
Je jette mon dévolu sur Bridges, seul étoilé de la ville, tenu par Boris Bijdendijk également connu sous le nom de "cuisinator" grâce à la saison 4 de Top chef.
Cette tête bien faite a su parfaitement marier savoir-faire à la française et produits locaux.

Dans l’assiette
Une carte composée de 2 types de plats à 14€ et 19€. À vous de composer votre menu en piochant parmi les propositions. 2/3/4…a vous de voir en fonction de votre appétit.
Vous pouvez également vous laisser porter par le menu dégustation à 95€.
On teste au total six plats (trois chacun) et un dessert.

On débute par le mulet fumé avec ses graines et son avocat rouge. Dressage propre et goûts précis.

photo 2
Les asperges présentées avec minutie sont du meilleur effet même si le choix d’un fromage au lait de vache écrase un peu trop les notes végétales des légumes.
On continue avec un pigeon et son maïs doux légèrement rôti qu’on badigeonne de sauce sans vergogne. Les abats présentés en accompagnement me laissent plus sceptique, je passe mon tour.
En face, la langoustine, plat signature de la maison, présentée avec délicatesse sur un matelas de quinoa.

foto 3
On poursuit avec un filet de turbot, croute de moutarde, cumin et jus de viande. La cuisson juste et le jus brillant attestent de la maestria du chef.
L’agneau d’une tendreté remarquable se confond aux notes épicées du raz-El-hanout, de l’abricot et des graines.
En dessert, le dessert signature : l’entremet citron-basilic accompagné d’une quenelle de glace au basilic. Absolument divin! (Oui je l’ai dit ;))

photo 4

Informations pratiques
Ouverture 7/7j
Bridges – O. Z. Voorburgwal 197 1012 EX Amsterdam
+31 02 05 55 35 6
bridgesrestaurant.nl

[Food reportage] Amsterdam nos 10 incontournables

Si vous suivez mes aventures sur Facebook, Twitter et Instagram vous avez probablement vu passer quelques images de mon séjour de 3 jours à Amsterdam au 15 août. Amsterdam et moi c’est une histoire d’amour, au delà des évidents clichés sur les substances illicites la ville offre un cadre idyllique pour un weekend à petit prix à 3h de Paris. (voir plus si comme moi le Thalys met 7h…, bref, c’est une autre histoire)
Non contente de ce 3ème séjour dans la ville aux mille canaux je vous ai concocté une séléction des 10 meilleurs spots food.

IMG_0018-640x640

  1. Micro brasserie
    Et non à Amsterdam il n’y a pas que la grosse machine Heineken et son musée à 18€ l’entrée! Osez sortir des sentiers battus en vous éloignant un peu des canaux. Rendez-vous à la micro brasserie Brouwerij ‘t. Située à l’est d’Amsterdam juste après le quartier du Plantage la brasserie se situe dans les murs des anciens bains publics. Sur place vous pourrez déguster une bière brassée dans les futs juste derrière le bar et même visiter les salles de brassage. La visite est en anglais et vous coutera 7€ (bière incluse).
    Adresse : Funenkade 7, 1018 AL Amsterdam, Horaire : 15h à 20h, Site internet : Brouwerijhetij.nl
  2. tester les sandwichs au hareng
    En vous ballandant à Amsterdam mais aussi dans le reste de la Hollande vous constaterez que les néerlandais sont friands de snacks à avaler sur le pouce. Plus ou moins raffinés et gras, certains comme le sandwich au hareng sont une institutuion. Pour une première expérience on vous conseille ceux de Stubbe Haring. Adresse : Singel Haarlingersluis 1013 GA Amsterdam Centrum Tel +31 20 6233212 photo 5
  3. boire un verre les pieds dans l’eau ou à la plage
    La plage? A Amsterdam? Oui, oui, vous avez bien lu. Si lors de votre séjour à Amsterdam la météo est clémente je vous conseille Hannekes Boom à quelques tours de roues du musée Némo : www.hannekesboom.nl ou encore Roest un peu plus à l’est dans les docks : www.amsterdamroest.nl.
    Les deux lieux vous permettont de vous fondre à la population bobo d’Amsterdam pour siroter un verre dans une ambiance indus’ chic. Pas mal de concerts le weekend.
  4. Tester les gauffres à la mélasse
    Un incontournable, encore un! Et elles sont encore meilleures tièdes, juste à la sortie du moule. Allez tester celles faites minute par les marchands du marché d’Albert Cuyp à de Pijp dans le sud des canaux.
    Adresse : Albert Cuypstraat, 1072 CN Amsterdam, Site : www.albertcuypmarkt.nl
  5. Sauver de la nourriture avec Instock
    Instock fait partie de mes dernières découvertes dont je suis particulièrement fière. Dans ce restaurant situé dans d’anciennes usines de briquette rouges (so charming) à l’Ouest de Jordaan, le leitmotiv c’est "Sauvons la nourriture". Le principe : des jeunes chefs de la scène locales récupèrent les produits moches, pas conformes ou tout simplement prêts à être jettés et leur redonnent une nouvelle vie. ça donne des réalisations différentes chaque jour. Le soir le menu 3 plats est à 20€/pers. Pour le brunch compter 10€ pour 2 plats. Nous on adoré sauver toute cette nourriture ;) (cf baba au rhum, rice pudding, …)
    Adresse : Polonceaukade 9, 1014 DA Amsterdam Site : www.instock.nl

    photo 4

  6. Flaner dans un food market
    Les marchés sont probablement la meilleure source d’inspiration pour qui souhaitent découvrir la gastronomie d’une ville, d’une région ou d’un pays.
    A Amsterdam perdez-vous dans les allées des deux principaux marchés : celui d’Albert Cuyp à de Pijp et celui de Noordermarket à Jordaan. A Jordaan vous flanerez entre des stands de produits bio, des brocantes et des produits régionaux.
    Adresse : Albert Cuypstraat, 1072 CN Amsterdam, Site : www.albertcuypmarkt.nl
    Adresse : Noordermarkt, 1015 MV Amsterdam
  7. Diner chez Bridges 1*
    On ne me refera pas! Impossible de visiter une nouvelle ville sans tester un gastro. Dans le cas d’Amsterdam nous avons jeté notre dévolu sur Bridges (dont je ferai l’éloge dans un article ad hoc), le restaurant étoilé de Joris, ex candidat de Top Chef . On aime, on aime et on recommande pour la très belle maitrise des produits de la mer.
    Adresse : Oudezijds Voorburgwal 197, 1012 EX Amsterdam Site : www.bridgesrestaurant.nl
    foto 3
    photo 3
  8. Apprendre à réaliser des bonbons
    Dans le quartier de Jordaan, faites un crochet pour découvrir la confiserie Papa Bubble, dans la boutique moderne et colorée vous pourrez observer les confiseurs dans réalisation des petits bonbons colorés vendus sur place.
    Adresse : Staalstraat 16, 1011 JL Amsterdam Site : www.papabubble.nl
    papabubble-amsterdam-2
  9. Se ruiner dans chez Bilder & De Clercq, l’épicerie fine nouvelle génération
    Attention grosse révélation! Je dirai même coup de food de mon séjour pour ce concept store. En entrant chez Bilder & De Clercq je me suis dit : mais pourquoi on a pas ça chez nous? (sérieux!!)
    Le concept : Des corners design où vous acheter une fiche recette (50 centimes) et tous les ingrédients associés sont sous vos yeux, vous n’avez qu’a tendre le bras. Pas besoin d’arpenter les rayons. Tout est là. Les produits sont locaux, bio ou locavores. J’adore. A quand des magasins en France? Je suis sure que ça cartonnerait. A tester sur place le café et ses démentiels cakes.
    Adresse : De Clercqstraat 44, 1052 NG Amsterdam Site : www.bilderdeclercq.nl
    Tout ça me rappelle un peu Les Commis. Pas vous?
    photo 2

    bilderdeClercq1-1030x686

  10. Prendre un healthy lunch chez SLA.
    Une belle adresse pour manger une copieuse salade healthy/bio comme on les aime. Le service est gentil, attentionné et efficace.
    On s’est régalé avec la salade aux falafels, carottes, coriandre, sésame et jeunes pousses. Adresse : Westerstraat 34, 1015 MK Amsterdam Site : http://ilovesla.com

    IMG_0018-640x640
    photo 1

Vous avez aimé cet article? Vous aimerez aussi
Escale à Bruxelles, Diner à 4 mains Alexandre Couillon et Sang Hoon Degeimbre