Soirée d’été : préparez un pique nique chic avec votre it-bag

Si je vous dis produits chics vous me dites??…allez un indice : favorite du roi Louis XV…Trop facile! Je parle bien sur de Comtesse du Barry qui vient de lancer pour l’été une gamme de 5 it-bags, des sacs colorés à emporter partout pour toutes les bourses (entre 16 et 65 euros)
Pratique pour un pique nique improvisé!

It-Bag-Blanc-31

Pour mon it-bag j’ai choisi la version produits de la mer et ses accompagnements pour le sublimer :

  • un cœur de filet de saumon
  • un tarama à la truffe de l’été
  • des petits blinis
  • 1 bouteille de Sauvignon

En préVision d’un pique-nique pour le 14 juillet j’ai donc préparé mon panier avec 2/3 recettes toutes simples que je vous dévoile.

L’incontournable canapé au saumon : il n’y a pas plus simple!
Faites réchauffer vos blinis juste avant de partir (au four ou au micro-ondes) puis tranchez à l’aide d’un couteau fin des jolies tranches de saumon. Parsemez d’un peu d’aneth, de fleur de sel de Guerande et d’un zeste de citron non traité.
Voilà il ne vous reste qu’à répéter l’opération autant de fois que nécessaire.

photo 2 (2)photo 1 (2)

Les roulés aux herbes fraîches.
Je suis une fana d’herbes fraîches, j’en glisse dans tous mes plats.
Encore une fois l’idée était d’être simple pour avoir le loisir d’observer le feu d’artifice sans se prendre la tête.
Tout comme pour les canapés tranchez le saumon très finement en lamelles. Une fois toutes les lamelles découpées placez les dans un plat et ciselez de la ciboulette, de l’aneth et de l’estragon frais.
Puis roulez les afin de leur donner une forme proche d’un maki.
Réservez les bien serrés dans une boîte pour le transport et proposez-les accompagnés d’une sauce au citron, crème semi-épaisse et poivre kampot. Pour les mangez sans se tacher j’ai optez pour des baguettes! J’adore le petit côté japonais de la recette.

photo 2photo 3 (2)photo 5 (2)

Le tarama à la truffe d’été.
Il se suffit à lui même, étalez généreusement la crème de poisson sur un blini et savourez l’onctuosité de cette préparation. La truffe subtile et présente est du meilleur effet. Vos convives vont adorer.

photo 4
photo 5

Voilà, trois petites recettes simples mais diablement efficace pour une pique nique ou un apéritif préparé en 20min montre en main.

PS : n’oubliez pas la bouteille de Sauvignon placée au frais!
Elle accompagnera à merveille votre pique nique chic sous les étoiles du ciel de Paris!

Infos pratiques
Pour en savoir plus sur les it-bags rendez-vous ici
Les it-bags sont disponibles dans tous les magasins Comtesse du Barry du 16 juin au 31 août.
Page Facebook
Page Twitter

Déjeuner chez Sola, Paris 5eme.

Non contents d’avoir obtenu une table un samedi midi dans ce lieu si convoité des parisiens et des expatriés japonais, c’est très impatients que samedi dernier Jules et moi nous rendons chez Sola.

sola-le-salon-japonais-31f7f

Sola c’est l’histoire de Yoshitake Hiroki, un jeune chef japonais très talentueux installé à Paris pour "faire ses classes" et vite auréolé d’une étoile tant la qualité de sa cuisine séduisit la scène parisienne. Vous le connaissez peut-être aussi grâce à sa pâtisserie Ciel, rue Saint Victor, et qui propose des Angel Cakes.
Dans une petite ruelle à deux pas de Notre Dame, il vous faudra pousser une lourde porte en bois (dont on pense qu’elle a du voir défiler une bonne partie de l’histoire de Paris) pour enfin pénétrer l’univers de Yoshitake Hiroki.

Au rez de chaussée se découvre une première salle d’une vingtaine de couverts. Mais en réalité le plus intéressant se situe au sous-sol. Deux caves voûtées, aménagées dans un style japonais traditionnel.
Avant même de prendre place vous devrez troquer vos chaussures contre une paire de chaussons (moelleux). Une fois cette tradition respectée on prend place "horigotatsu" à l’une des tables encastrée dans l’estrade. Littéralement on s’assoit dans le sol.
Tout au long du repas votre serveuse se présentera à genoux (et en chaussettes) pour nous présenter chaque plat.

Dans l’assiette,
Du lundi au samedi midi, le restaurant propose un menu unique le midi : 2 entrée + 1 plat de poisson + 1 plat de viande + 1 dessert pour 48€. Bien entendu votre serveuse vous consultera en cas d’allergies ou autres interdictions alimentaires.

Avant tout nous entamons le repas avec deux amuses bouche : focaccia au romarin et maquereau puis un mini éclair fourré avec une mousseline de pomme de terre et surmonté d’une rectangle de foie gras caramélisé après qui a préalablement mariné dans une préparation au vin blanc et miso. Un délice, le croustillant du caramel apportait à la bouchée une belle sensation parfaitement complétée par le moelleux de la pâte à choux et l’onctuosité de la préparation de pomme de terre.
photo 1

La première entrée : homard, tomates, basilic et espuma de melon nous séduit pas sa fraîcheur. Parfaite cuisson du homard.
photo 2

La seconde entrée : salade de légumes cuits/crus, sauce poivron jaune et sauce au parmesan. Quel plaisir de manger des légumes!! Des produits frais et assaisonnés avec justesse. On se régale et on sauce.

Premier plat : un filet de Saint-Pierre accompagné de navet, shizo et oignon rouge pickle. Légère sur cuisson du poisson qu’on aurait souhaité un peu plus fondant. Belle découverte en revanche pour le shizo.

Second plat : selle d’agneau, pomme de terre, olives et aubergine.
Tout de suite les petites pommes de terre rôties au beurre me replonge en enfance et me rappelle celles de ma grand-mère. Viande à la cuisson maîtrisé mais petit manque de tendreté probablement du à la qualité de la matière première (tout à fait honorable entendons nous, mais la selle n’est pas la partie la plus moelleuse de l’agneau).

photo 3

Dessert : fruits rouges, chocolat blanc et fromage blanc agrémenté de tuiles de fruits rouges. Oui pas mal du tout mais pas aussi original que la partie salée.
Et moi et les desserts vous savez c’est toute une histoire!

photo 4

Dans le verre :
1 verre de saké pour Jules, 1 verre de Condrieu pour moi.
Un peu déçue d’avoir du choisir sans l’aide d’une sommelière. Notre serveuse n’avait pas été briefée sur les bonnes associations. Ouf on tombe juste dans nos choix!

En bref, une partie salée brillante, un rapport qualité prix excellent pour un samedi midi. Peu nombreux sont les restaurants gastronomiques à ouvrir le samedi midi!! Rien que pour ça on dit merci.

photo 5

Infos pratiques :
12 rue de l’hôtel Colbert
75005 PARIS
Horaires : du mardi midi au samedi soir
Site internet
Réservation sur La Fourchette

Food-surfing : la cuisine n’a jamais été aussi proche de vous

Webzines, masterclass, cours de cuisine, astuces de chefs : que doit-on penser des nouvelles plateformes culinaires qui fleurissent sur internet?

landing-bg3

Elles sont dans l’air du temps, ces nouvelles plateformes "couteau-suisse" qui vous proposent : des cours de cuisine, des masterclass, des encyclopédies, des astuces de chefs ou encore des cours en live.
Mais que valent t-elles réellement?
À la rédac’ nous avons testé pour vous plusieurs sites. On vous donne notre avis.

Le précurseur : Larousse Cuisine
images

Il faut le dire, Larousse Cuisine est la preuve que le monde de l’édition a été capable de prendre le virage digital il y a quelques années. Sur son site, l’éditeur propose des services, simples mais gratuits.
En créant votre compte vous pourrez :
> Profiter d’un compte unique et simplifié pour tous les contenus Larousse
> Echanger sur les forums de cuisine
> Ajouter des recettes sur Larousse-Cuisine
> Constituer votre espace culinaire et conserver vos recettes favorites.

Les + : c’est gratuit et le design est plutôt chouette. Une belle part donnée au blogueurs culinaire
Les – : pas de cours de cuisine en live, des contenus un peu moins qualitatifs que les concurrents.

Le mastodonte : l’atelier des chefs
1352479727791

Plus de 10 ans déjà que l’atelier des chefs à fait sa place dans le paysage culinaire. Qui? Qui n’a jamais testé un cours de cuisine à l’atelier des chefs? Depuis 2 ans à peu près l’entreprise s’est lancée sur le net en proposant une offre bien packagée : cours en live (ou replay si vous êtes en retard), astuce de chefs, chat en direct avec des chefs, proposition de menus et même cycles plus approfondis sur une thématique (poisson, volaille, cuisine asiatique…).
Les + : une offre très large de cours, des horaires flexibles, des vidéos très pédagogiques. Une réduction de -25% sur le prix de votre cours en ce moment
Les - : le prix

L’outsider : l’académie du goût d’Alain Ducasse

all-devices-details

Sa naissance avait été annoncée il y a quelques mois, l’Académie du goût d’Alain Ducasse est désormais en ligne.
Moyennant un abonnement premium de 4,99 euros/mois vous profiterez d’un accès illimité au meilleur de la gastronomie, et à une communauté d’experts et de passionnés.
A votre disposition : plus de 5000 recettes de chefs incontournables, des centaines de vidéos interactives, des programmes en live pour tous les amoureux du goût, et toutes les ambitions culinaires.
Les + : une offre découverte gratuite de 15 jours, un design leché, des grands noms, des bonnes adresses.
Les – : pas encore trouvés…

Le petit nouveau : Like a chef
image_1-610x300

Like a Chef, c’est un tout nouveau site, qui marie : recettes de chefs, astuces ou gestes techniques filmés, bonnes adresses ou encore des cours de cuisine en direct. Près de 800 recettes pour toutes les bonnes occasions sont déjà en ligne.
Grâce à de nombreux tutos présentés par les chefs de l’Institut Paul Bocuse, on apprend à découper une volaille dans les règles de l’art, réussir à la perfection une béarnaise ou une crème anglaise, apprendre à découper des champignons en brunoise, à tourner des artichauts, à maîtriser les pommes pont-neuf ; et ce pour le plus grand bonheur de toute la famille. Abonnement : 4,99 euros/mois
Les + : la caution de l’Institut Bocuse, 7 premiers jours de découverte gratuit.
Les - : une offre un peu moins fournie que la concurrence

Photos : Ducasse, L’atelier des chefs, Larousse Cuisine, Like a chef

La Cevicheria : bar à ceviches Paris 2ème.

En ballade dans le Sentier ce weekend j’ai découvert cette super petite adresse spécialisée dans les ceviches (plat sud américain à base de poisson cru mariné) qui m’avait été conseillée par Anne-Laure du blog Rue Rivard et dont l’amoureux péruvien avait certifié la qualité et l’authenticité des plats.

603078_615056635217022_179402990_n

C’est donc assez confiantes que ma convive et moi prenons place.
Une serveuse souriante nous explique rapidement la carte et les quelques incontournables tels que LE ceviche traditionnel à base de poisson cru, mariné dans une sauce mêlant citron vert, ail, piment et gingembre (le fameux «leche de tigre»). .
D’autres préparations intriguent : Yuzu-thon, daurade-pêche, saumon-mangue. Au total une dizaine de recettes (entre 10€ et 14€) toutes réalisées à la minute et à base de produits frais, français achetés auprès des maraîchers, poissonniers du quartier.

photo 1

Nous sélectionnons trois ceviches et un petite salade de quinoa à partager (compter 1 ou 2 ceviches par personne en fonction de votre appétit).
Nous débutons avec un ceviche de thon, yuzu, grenade et coriandre. Frais, bien assaisonné. La grenade apportait le petit plus qui donnait tout son intérêt au plat. Une belle création.

photo 2
Nous continuons avec le ceviche traditionnel.
Le poisson est mariné minute et conserve ainsi une fraîcheur unique. J’ai beaucoup aimé les grains de mais grillés qui donnait des notes plus fumées au plat.

Enfin un vrai coup de cœur pour le ceviche daurade, pêche, menthe et oignons rouges marinés. En un mot : encore!
Très subtil mélange que je vais leur piquer pour réessayer à la maison.

Et puis aussi une petite salade de quinoa et légumes un peu trop salée à mon goût…
photo 3

Pour résumer : une super petite adresse avec une fraîcheur de produits comme vous en trouverez peu à Paris. Une équipe souriante et serviable pour des prix tout à fait honnêtes à quelques pas des Halles et du cœur de la capitale.

Informations pratiques
16 Rue Marie Stuart, 75002 Paris, France
+33 9 80 88 58 05
Ouverture du mardi au samedi pour le déjeuner et le diner.
Page Facebook de la Cevicheria

Photos Alice.P et La Cevicheria (devanture)

Nantes, retour sur le dîner secret étoilé d’Alexandre Couillon et Sang-Hoon Degeimbre

Il est de retour!
Mon correspondant nantais est lui aussi un bon vivant et

cette fois ci c’est parmi les étoiles (pas moins de 4) qu’avec 200 convives triés sur le volet il a diner lundi dernier.

10464101_526920154101104_3566507823424048427_n
Photo Gaetan Penec

Pour cette saison 2 des diners secrets organisés par l’équipe du Voyage à Nantes le programme était fort prometteur. Notamment le diner orchestré par le fameux duo : Alexandre Couillon (Marine à Noirmoutier – 2 étoiles) et Sang Hoon Degeimbre (L’air du temps – 2 étoiles à Liernu Belgique).

Installés comme le veut le concept dans un lieu atypique, les 200 chanceux se sont attablés sous les majestueuses halles de la charmante ville de Clisson en périphérie de Nantes.

Dans l’assiette :
2 entrées iodées.
Huître & kimchi iodé (Sang-Hoon Degeimbre)
Un équilibre délicat iodé et végétal, fin en goût et jouant avec de multiples textures
À noter la touche originale apportée par le Kimchi qui au dire d’une de nos amies japonaises était heureusement une version adoucie de la chose…

10428519_10152434645293280_8067945907705458934_n

Après l’iode arrivent donc les coquillages (Alexandre Couillon)
Une combinaison de goûts se découvrant successivement, des petits légumes légèrement acides façon pickles, la pointe de coriandre et tellement plus encore bref grand et bel équilibre goût texture ah le goût du couteau…

10468371_10152434643978280_9069330570289177193_n

Dans nos verres? Fié gris 2012 : petit volume grande qualité

Plats : la mer nourissière.
Sang Hoon reprend la main avec un délicat et surprenant cabillaud cuit basse température avec brocolis et riz croustillant. Décidément poisson et basse température c’est magique et parfaitement exécuté, (car n’oubliez pas qu’il y avait 200 couverts!!) et avec ? tient du brocoli  moi qui croyais que c’etait le truc vert et insipide des cantines, grosse erreur bien évidement ! une note croustillante pour la texture apportée par du riz croustillant.

10464249_10152434644178280_3671061506658109088_n

Comme un hommage au "roi" des crustacés Alexandre Couillon nous propose une demi queue de homard à la braise avec sa brochette de légumes. Une assiette dressée belle comme un tableau que l’on ose à peine la toucher…et puis on se jette à l’eau une bouchée puis une autre , ici encore la cuisson respecte les aliments, le homard fond dans la bouche le goûts explosent grand moment. On sauce sans complexe

10505380_10152434644278280_6063981042939091915_n

Dans nos verres?  Un Muscadet comte de st hubert : un compagnon idéal

Desserts :  exercices de style
rhubarbe brioche amande oseille pour Sang-Hoon : beau bon délicat  joliment posé sur la brioche une combinaison de goûts apaisante à qu’il faut laisser le temps de se dévoiler.

10492214_10152434644853280_1382194449226663285_n

Fraise & betterave : une note plus peps plus vive.
ça vit ça vibre ça croustille! On adore

10487201_10152434644923280_767496013950070616_n

Dans nos verres?  ZE Bulle de Vincent Caillé : gai et vif

Le dîner se termine déja sous les guirlandes lumineuses. Les chefs se melent aux convives et  sont chaleureusement applaudis.
Les étoiles encore plein la tête on rentre en appréciant notre chance, quelques mots me viennent à l’esprit : merci et encore.

Texte et photos : ©Frank.P

Les spots incontournables de l’été à Paris.

Parisien, si toi aussi tu boycottes les grandes vacances ou que les grandes vacances te boycottent cet article est pour toi.
Dans plus ou moins 3 semaines la capitale commencera à se vider de ses habitants, partie en transhumance depuis les rames de métro bondées direction les plages bondées de la Méditerranée.
Ça va déjà un peu mieux?

Alors avec ce qui suit vous devriez être ravis d’être resté.
Chez Plus un zeste on vous a concocté une sélection des spots food et chilling les plus sympas de l’été :

1. La passerelle à Boulogne

crédit OTBB

crédit OTBB

Après le perchoir (cf. n°5), la fine équipe dévoile La passerelle à Boulogne. Installée sur une ancienne passerelle d’avion, le lieu d’inspiration balinaise se révèle un spot parfait pour chiller tranquillement sur un transat avant d’attraper un morceau au barbecue.
Attention tout de même aux prix prohibitifs!
La Passerelle, 52 quai du Point du Jour, 92100 Boulogne
Lundi-dimanche : 12h-00h45, 01 46 20 49 44, reservation@lapasserelle-boulogne.fr

2. Le Rosa Bonheur sur la seine

Crédit Les Nanas d'Paname

Crédit Les Nanas d’Paname

Installée près du Pont des Invalides, la barge Rosa Bonheur est incontestablement l’un des meilleur spot de l’été.Tout comme sa grande soeur du jardin des Buttes Chaumont, cette annexe flottante et sa grande terrasse offre une sélection des produits phares de la guinguette moderne ! Les préparations sont en service libre au comptoir, constituez votre plateau et profitez de l’ambiance. Notez que vous pouvez venir dès le matin apprécier le petit déjeuner.
À la carte : tapenade à la figue, jambon serrano, pélardon des Cévennes, manchego, différents hots dogs dont un végétarien, des glaces artisanales, la salade du jour et autres spécialités du Sud.
La terrasse est ouverte tous les jours de 9h à minuit, Port des Invalides
Facebook du Rosa Bonheur

3. Les apéros du Prince de Galles
Petite parenthèse luxe avec un détour par l’univers Art Déco de l’hôtel Prince de Galles.
Tout au long de l’été le bar Les Heures proposera une sélection de cocktails imaginés par le Chef Barman Christopher Gaglione et une carte de tapas saisonnière pensées par le Chef Stéphanie Le Quellec.
Prince de Galles, un hôtel de la Luxury Collection
33, av. Georges V, 75008 Paris
Jeunes légumes en tempura

4. La Maroquinerie fait peau neuve
Alerte nouveau spot coolissime! Frédéric Anache (ancien de l’Astrance) s’installe à la Maroquinerie et propose une cuisine savoureuse dans un lieu rénové avec gout. Le patio offre une bouffée d’air pendant que vous prenez connaissance du menu : crème glacée végétale ; artichauts poivrades, tuile de parmesan et vinaigrette aux herbes ; renversant ceviche de lieu ; pulled pork focaccia et oignons rôtis ; blanc de seiche grillé, poireaux snackés, aïoli tremblotant et chapelure épicée ; bavette purée ; filet de canette et poêlée de légumes ;  saint-nectaire fermier ; sablé breton, ganache aux agrumes rôtis et nougatine caramel… Comptez entre 25-37 €.
Restaurant La Maroquinerie 23, rue Boyer Paris (75020), +33 1 40 33 64 85, Tous les jours, de 18h à 1h30 ; service de 19h30 à 23h30. lamaroquinerie.fr

Le Fooding

Le Fooding

5. La REcyclerie,
Lieu hybride à mi chemin entre oasis, cantine et lieu de troc (normal on est à 2 pas des puces de St Ouen)  la REcyclerie c’est tout le nouvel espace culturel du XVIIIe ouvert dans la gare Ornano porte de Clignancourt. Cette ancienne station de la petite ceinture, laissée à l’abandon par Réseau ferré de France, a été rachetée l’an dernier par Stéphane Vatinel, créateur de lieux de sortie branchés.
Informations pratiques :
Facebook
83 boulevard Ornano 75018 Paris.
T : 01 42 57 58 49, re-quete@larecyclerie.com
7/7j de midi à minuit

Crédit : La Recyclerie

Crédit : La Recyclerie

Crédit Timeout

Crédit Timeout

Le club des croqueurs de chocolat.

On connaissait déjà le club des sucrés rassemblant les pâtissiers (MOF ou non) les plus talentueux de leur génération mais l’on connaissait moins le C.C.C, autrement dit : le Club des Croqueurs de Chocolat. Une association de 150 membres, fans inconditionnels de chocolat se réunissant plusieurs fois par an pour déguster des créations de chocolatiers et échanger autour de leur passion.

????????????????????

Les dégustations

Tous les 3 mois environ le club de réunit dans son QG parisien : le Royal Monceau (où officie Pierre Hermé) pour une séance de dégustation d’1h30.
Pendant laquelle c’est une douzaine de chocolats qui est proposée à la dégustation.
Lors de ma visite au Club des croqueurs de chocolat il y a quleques jours j’ai pu tester les créations de 5 chocolatiers et de 2 biscuitiers.

Nantaise que je suis j’étais particulièrement fière de retrouver les petits beurre du talentueux Vincent Guerlais parmi la sélection ainsi que des petites religieuse de poche chocolat au lait-passion. Toujours aussi savoureux!

Bq17-C1IYAAxoFr
Un petit coup de cœur artistique pour la jolie idée de la chocolaterie Aux Petits Gourmands de Chamonix qui s’est lancé comme défi de mettre le Mont-Blanc dans 10g de chocolat. Et le résultat est plus que concluant. Ça donne 4810 : un chocolat à l’allure d’une petite montagne au sommet enneigé fourré d’un praliné à l’ancienne éclat de noisettes et feuilletine

Bq17T5HCYAA9EyS

Une autre jolie découverte : celle de la biscuiterie Les deux Gourmands située en IDF et qui produit des biscuits exclusivement réalisés à base de produits régionaux à l’image de ses cookies au chocolat du Pecq.
En plus d’un packaging très contemporain j’ai beaucoup apprécié la qualité du petit gâteau. Le chocolat était bien équilibré et la texture friable fondait sous le palais.

994143_620272351325445_2130289123_n

Vous voulez devenir croqueur de chocolat? 
Vous vendriez père et mère pour du chocolat? Vous avez probablement toutes les chances d’être admis au club.
Pour rejoindre le club il vous faudra remplir les critères suivants :

  • Etre consommateur régulier de chocolat et de produits à base de chocolat
  • Savoir en distinguer les différentes qualités
  • En apprécier les diverses formes de consommation
  • S’appliquer à éduquer ses papilles et de simple gourmand s’élever à la condition de gourmet
  • Élargir le plaisir de goûter à la satisfaction intellectuelle de savoir.
  • Devenir ainsi, petit à petit incollable sur les origines du cacao, la production du chocolat, ses différentes sortes, les nouveautés etc…
  • Partager ses découvertes avec des amis gourmets, en échangeant ses bonnes adresses, ses recettes ou toute autre information.

Si vous vous êtes reconnu dans cette description, vous pouvez proposer votre candidature, en envoyant un courrier au Club, à l’attention du Président du Club Jacques Pessis, en expliquant vos motivations, vos aptitudes et en communiquant les coordonnées de vos parrains ou marraines.

Adresse :
Club des Croqueurs de Chocolat : Isabelle BUTIN
27 rue du Théâtre – 75015 Paris

Informations pratiques
Site internet du club
Page Facebook du club 

Vous avez aimé cet article? Vous aimerez aussi
Gâteau de crêpes choco-noisettes, Alain D. et la chocolaterie