Un Nouvel An Chinois de Palace

Le Nouvel An Chinois 2016 c’est demain !
Pour entrer dignement dans l’année du singe de feu je vous propose de découvrir en avant-première les créations du chef Samuel Lee au Shang-Palace.

12642760_969607159754678_3368719986365555855_n

Unique restaurant de cuisine asiatique étoilé de France, le Shang-Palace proposera le 08/02 un menu d’exception pour le nouvel an.
Au programme Samuel Lee cuisinera des mets d’exceptions travaillés avec finesse et justesse.
Parmi les recommandations du chef on fond pour le délicieux ormeau braisé, sauce huître, ou encore le bœuf charolais sauté aux échalotes, couronne de taro frit (très proche de la pomme de terre) sans oublier la croustillante galette de crevettes farcie aux légumes avant de se délecter de la raviole poêlée au poulet et cébettes.

IMG_4788
IMG_4794IMG_4800
En entrée ne manquez pas la salade de saumon et légumes croquants. La tradition veut qu’on effectue de très grands mouvements avec les baguettes pour la mélanger tout en faisant un vœu pour la nouvelle année.

Soutenu par un thé vert au jasmin et d’un agréable verre de Mersault (idéal avec l’ormeau et/ou du turbot) votre dîner se déroulera sans fausses notes grâce au bons conseils du sommelier et de l’équipe en salle.

Tentez par l’expérience? 
Les suggestions du Nouvel An sont proposées entre 24€ et 72€ (pour le homard).

informations pratiques :
Shang-Palace : 10, avenue d’Iéna, Paris, 75016.
Réservation : 01 53 67 19 98.

J’ai goûté le goûter de Christophe Michalak et…

Aujourd’hui je vous invite à découvrir l’un des mus-eat que tout bon bec sucré se doit d’avoir testé au moins une fois : le goûter de Christophe Michalak au Plaza Athénée.

Pâtissier consultant du palace de l’Avenue Montaigne, Christophe Michalak propose aux clients de la Galerie des Gobelins son goûter inspiré de ses créations les plus célèbres dans une formule tea-time exclusivement sucrée à 48€ (boisson chaude incluse).
galerie-des-gobelins-plaza-athenee_5280543

Confortablement installé dans votre fauteuil, vue sur le patio de l’hôtel la parade sucrée va bientôt commencer.
Près de vous une harpiste fait voler ses doigts légers sur les cordes de son instrument alors qu’autour le ballet silencieux des serveurs se déroule sans fausses notes.

Arrive alors le grand moment, ou devrai-je dire « un grand plateau ». Dressées devant vous sur 3 étages, la dizaine de petites bouchées copieuses vous font grave de l’oeil.
Dilemme! Laquelle manger en première ?  Pause! Pour ne pas se tromper on aspire une gorgée de thé vert au jasmin et on se lance.

Tout d’abord on s’abandonne à la dégustation du millefeuille caramélisé aux trois vanilles et d’un chou caramel au beurre de sel – version miniature de la religieuse signature.
La dégustation se poursuit avec le mini Mont-Blanc et son coeur intense à la crème de cassis. Pour se rafraîchir les papilles une pause s’impose avec la fraîche et délicate verrine pommes/coriandre.
IMG_4356

Le macaron à la banane réserve un joli moment d’onctuosité avant d’entrer dans le vif du sujet avec la mousse croustillante au chocolat et son streusel sans gluten.
Les financiers et billes de poire sonnent déja la fin de la récréation avant d’avaler d’une traite le grelot chocolat/café (chocolat de la Manufacture d’Alain Ducasse).

Un pur moment de gourmandise à partager entre filles avec une copine ou votre maman chérie.
Maintenant je peux ponctuer mon introduction :
J’ai goûté le goûter de Christophe Michalak et….j’ai A.D.O.R.E

Réservation :
Il n’est pas possible de réserver pour le goûter by Michalak. Aussi pour vous assurer une place je vous recommande vivement de venir tôt. 15h, avant le rush.

Information pratiques :
Menu du goûter la carte
25 Avenue Montaigne, 75008 Paris

Restaurants : les adresses à suivre en 2016

Déjà un mois que nous avons mis les pieds en 2016.
Et comme pour chaque nouvelle année la scène gastronomique s’est agitée nous réservant de belles promesses pour le 11 prochains mois. 
Foodista(s) découvrez 6 des bons morceaux choisis à tester en 2016 :

Clover Grill Le chef etoile Jean-Francois Piege dans les locaux du Figaro a Paris. Le 28/05/2015.
Après Clover et Le Grand Restaurant Jean-François Piège remettra le couvert en 2016 avec l’ouverture programmée de Clover Grill. D’inspiration steak house aux accents chic le lieu accueillera les carnivores de Saint-Germain en mal de bonne chaire et de cocktails à siroter. Informations pratiques : 6 rue de Bailleul Paris 75006 – ouverture mai/juin 2016

Elmer
1933720_1706569142952935_7817273848054244718_o

Ambiance néo bistrotière assumée pour cette adresse de « feu » la Jeune Rue où Simon Horwitz (ex : Gagnaire, Wahid, Grébeau) exerce aujourd’hui tout son talent.
Carte qui met à l’honneur la trilogie dans l’assiette à l’image de cette agneau, topinambour et brocolito savoureux. Dessert surprenant alliant le potimarron et le miel sans fausse note. Infos pratiques : 30, rue Notre Dame de Nazareth Paris 75003


Hubert Duchenne, l’ancien second d’Akrame lance H, son restaurant. Une table bistrotière et minimaliste où l’on se régale de jus, de garnitures et de morceaux choisis en toute simplicité. Menus 30 € (midi) 50 et 70 € (soir).
Infos pratiques : 13, rue Jean-Beausire Paris 75004
12593480_1546644795657429_8587093043289207052_o

Manko logo_manko_effet
Son nom ne vous dit peut-être rien mais Gaston Acurio est un monstre la gastronomie en Amérique du Sud. Une sorte d’Alain Ducasse Péruvien. Aussi, immense fut ma joie cette été d’apprendre qu’après des années d’attente le chef ouvrirait prochainement le restaurant Manko. Situé à quelques pas du Plaza Athénée, au sous-sol du Théâtre des Champs Elysées le restaurant proposera aux parisiens des tapas et une cuisine péruvienne familiale.
Informations pratiques : 15 avenue Montaigne Paris 75008 / ouverture imminente

Yann Couvreur pâtisserie
12391371_1744807045752313_8041001224712767918_n12512317_1750578468508504_1081382252846052630_n

Voilà une nouvelle qui me remplit de joie. Après avoir quitté son poste de Chef Pâtissier au prestigieux Prince de Galles avenue George V Yann Couvreur se lance dans l’aventure de la pâtisserie de boutique en ouvrant une première adresse éponyme dans la capitale.
Le concept : de la pâtisserie de palace « to go » à emporter ou à manger sur le pouce à la manière de la tendance street food. Les adeptes des créations du chef seront heureux de retrouver le mille-feuilles : création signature incontournable de Yann.
Informations pratiques : suspens…

Passerini & Co 
He’s back!!!! Avant l’ouverture de son nouveau restaurant d’ici mai Giovanni Passerini ne se tourne pas les pouces et revient aux racines de sa culture gastronomique en ouvrant cette trattoria italienne. Pâtes fraîches incroyables à ne manquer sous aucun prétexte :  ravioli Carnitas / Cochon, citron vert, chou, cacahuètes, ravioli maquereau fumé, oignons confits, champignons de Paris, Agnolotti Poulet rôti, topinambours, olives, menthe, Ravioli anchois, stracciatella, citron confit, Ravioli ricotta di Bufala, épinards, Lasagnes et ragoût
Informations pratiques : 65 rue Traversière 75012 Paris
12631555_782937675184643_5252817105660654499_n

Ils feront aussi 2016 :
Alain Ducasse et sa brasserie Ore au Pavillon Dufour à Versailles // Alain Ducasse toujours au Forum des Halles // La brasserie de Thierry Marx Gare du Nord // L’ouverture d’un premier Five Guys à Paris // La fermeture puis la réouverture du restaurant gastornomique d’Akrame // Le nouveau restaurant de Pierre Jancou //
.

Toi toi mon roi : les 3 meilleures galettes de 2016

Avouons-le on s’est tous un peu fait piéger dimanche dernier à la sortie des fêtes avec la galette des rois en embuscade. Traditionnellement célébrée le premier dimanche de janvier, l’Epihanie était cette année à seulement 48h des derniers petits fours et du champagne du nouvel an. 

Aussi nombreux avons nous été à louper le coche à peine remis de deux semaines intenses. Mais pas d’inquiétude car vous avez encore une petite dizaine de jours pour la déguster à la maison.
Alors quitte à avoir un peu de retard autant choisir les meilleures pour vos papilles!

Voici mon top 3 des galettes de rois 2016 :

1. 19/20 Cédric Grolet frise l’exceptionnel.
Technicien et créateur hors pair, Cedric Grolet nous prouve une nouvelle fois tout son talent avec sa galette des rois 2016 pour Le Meurice.
Dans un feuilletage aérien – comme je n’en avais pas dégusté depuis bien longtemps – il nous offre une version tout en équilibre où une crème d’amande se marie à merveille avec la coriandre. Une association qui apporte une fraîcheur citronnée et poivrée tout à fait singulière à la galette trop souvent connue pour sa richesse à l’extrême.
Une pure merveille à déguster légèrement tiédit (5 min à 150°C)
Tarif : 80 €/ 6 personnes ou 16€/la part individuelle.
CedricGrolet-Pierre-Monetta-1024x682

2. 16/20 Houxlala chez Fauchon.
Les festivités de fin d’année placées sous le signe du houx se poursuivent jusqu’à l’Epiphanie chez Fauchon avec une galette en forme de feuille. Une création couture formée d’un feuilleté au beurre des Charentes qui renferme une compote aux pommes caramélisées et agrémentée de zestes de citron vert. On fond de plaisir.
Tarif : 35€ pour 4/6 couverts
10211196-galette-houx-la-la-de-fauchon

3. 15/20 pour l’option speculoos de Gâteaux Thoumieux
Cap sur le Nord et les Flandres pour l’édition 2016 de la Galette des Rois de la Pâtisserie Thoumieux. Sous la fine pâte feuilletée garnie en son centre de brisures de spéculoos, on découvre un cœur frangipane parfumée à la cannelle. L’association du fondant et du croquant des biscuits donne tout son mordant à cette belle création.
Tarif : 30€ pour 4 personnes / 40€ pour 6 personnes / 50€ pour 8 personnes
10211217-galette-des-rois-speculoos-mania-de-gateaux-thoumieux (1)

Le Cinq : la guerre des étoiles de Christian Le Squer

Début décembre Jules et moi avons eu le privilège rare de déjeuner au Cinq, le restaurant gastronomique du George V Four Seasons à Paris.
Une très belle expérience culinaire orchestrée par le chef Christian Le Squer arrivé aux commandes de cette table d’exception fin 2014 avec un objectif : les 3 étoiles au Guide Michelin en 2016.
ChristianLeSquer475x440

Entouré d’une équipe de choc, le chef, très attaché à une cuisine du goût, du simple et du raffiné réalise à chaque service une partition de haut vol déjà récompensée d’un 19/20 par le célèbre Gault et Millau en 2015.
Loin d’en être à son coup d’essai dans la guerre des étoiles Michelin, Christian Le Squer, jusqu’alors resté discret sur son parcours (Ledoyen, etc.), fait aujourd’hui valoir son savoir-faire en matière de gastronomie française en proposant une carte à l’image de ce breton au grand coeur : généreuse et sincère.
Des qualités qui devraient mener le chef à sa troisième étoile le 1er février prochain (date de l’annonce des résultats du Guide Michelin 2016)

Dans l’assiette le chef signe des plats emblématiques empreints de sa personnalité sincère et juste.  « ce sont les plats signatures qui font la renommée d’un chef et de son établissement » confie t-il. Et ça, le chef l’a bien compris! Comme inscrit dans son ADN ces plats « hors du commun » il a su en distiller au gré des saisons…

Stratosphérique gratiné d’oignons qu’on inscrit sans hésitation aux plus belles pages de la gastronomie française contemporaine.
oignon_gratine__39194-980x440

Et le menu du déjeuner réserve encore de belles surprises comme cette timballe de spaghettis au homard, crémée et gourmande – si bien qu’on sauce sans vergogne jusqu’à la dernière goutte.
tambale_homard_7666-ok-980x654

Au dessert; incroyable tour de force autour de la banane proposée en transparence accompagnée d’une émulsion de fruit de la passion et café qui redonne ses lettres de noblesse à ce fruit souvent boudé des chefs.
transparence_banane_7637-ok-980x1468

Et que d’émotions encore tout au long de ce déjeuner grâce aux conseils avisés d’Eric Beaumard, Directeur et Sommelier en chef des lieux et de sa brigade.
Vice-champion du monde au Concours du Meilleur Sommelier du Monde en 1998 et élu Sommelier de l’Année en 2013, cet amoureux des vins qui vient de publier Les Vins de Ma vie, propose d’audacieux accords (gagnants) à l’image de ce magnifique Muscadet, Cuvée Excelsior de 2010 de la maison Luneau-Papin en accompagnement de la Saint-Jacques et litchi.beaumard

La qualité de l’assiette et du verre n’étant plus à démontrer je voulais également souligner le très grand professionnalisme et la gentillesse du personnel en salle dont l’efficacité et la discrétion font le prestige de cette table parisienne d’exception

in fine : une trilogie cuisine + accords/vins + service qui mérite amplement les 3 étoiles tant convoitées.

Menu complet :
Mises en bouches
—-
Entrées :
Concentré iodé / Extrait de litchi : Saint Jacques à cru / tarama givré d’oursins
Gratinée d’oignons : à la parisienne / contemporaine
—-
Plats :
Spaghettis en timballe truffée de homard
Filet de chevreuil poivrée, réduction de vin de Chinon acidulée
—-
Desserts :
Transparence de banane émulsion de fruits de la passion / café
Fondant au caramel salé et réglisse florentin croustillant de noix de pécan

145€ – 4 plats / 210€ – 6 plats / hors boissons

Informations pratiques :
RESTAURANT LE CINQ
31 Avenue George V 75008 Paris
Tél : +33 (1) 49 52 71 54
mail : lecinq.par@fourseasons.com

Vacances de Noël : nos idées de sorties gourmandes à Paris

Vous êtes en vacances? Tant mieux car ce n’est pas le cas de tout le monde…moi la première :) Mais comme je ne suis pas jalouse ou envieuse (du moins presque pas). Je vous ai concocté une sélection de jolies idées de sorties gourmandes si vous passez les fêtes de fin d’année dans la capitale.  

1. Patiner au Plaza Athénée
Les fêtes de fin d’année riment très souvent avec sports d’hiver (ski, luge, patin..).
Le hic à Paris : pas de montagnes.
Et pourtant! Le Plaza Athénée, palace emblématique de l’avenue Montaigne a eu la brillante idée d’installer une patinoire dans sa cour jardin le temps des fêtes.
Autour de cette patinoire pour petits et grands l’hôtel a déployé de nombreuses animations pour ses clients :
Cours de fabrication de couronne de Noël et goûter, tea time, calendrier de l’Avent pour les jeunes clients et clou du spectacle : un traîneau sur glace réalisé par la maison de Champagne Dom Perignon pour un dîner hors du commun au cœur de l’hôtel. Emmitouflé dans de grosses couvertures vous y dégusterez un menu de Noël très privilégié.
informations pratiques : 25 avenue Montaigne 75008 PARIS. Animations jusqu’au 31/01/2016.
12342277_10153829142068711_7045251438354500765_n

2. Déguster le déjeuner de Noël de Virginie Basselot sous la Coupole du Printemps
Entre¦üe-V.-Basselot-Brasserie-Printemps

Toujours dans un cadre exceptionnel, on prend désormais la direction du 9ème arr.
Rendez-vous au Printemps qui célèbre son 150ème anniversaire. Au dernier étage du magasin, sous la coupole de verre coloré, la brasserie du grand magasin accueille pour les fêtes la jeune et talentueuse Virginie Basselot (Le Saint-James). Au menu de cette collaboration :
Royale de foie gras, gelée de porto rouge, mousse et éclats de noisettes, groseilles
Suprême de pintade farci au veau et raisins, pommes darphin, girolles, crème de châtaignes
Moelleux à l’orange, crème de safran, suprême d’orange frais, gingembre confit
E+P+D : 54 euros // E+P ou P+D 44 euros
Informations pratiques : 102 rue de Provence 75009 Paris.

3. Craquer pour les paniers garnis de La Maison Plisson
Ouverte cette année, La Maison Plisson a fait son nid dans le 3ème arr.
Pour les fêtes, l’épicerie chic vous y proposera de très jolis paniers garnis entre 25€ et 150€.  Coup de food pour le coffret Noël : Deux mugs Maison Plisson / Pain d’épice Maison Toussaint / Confiture de Noël Les Délices de Pascale / Thé de Noël Dammann / Boîte de chocolats Chapon 8 dômes pour 50€.
Informations pratiques : La Maison Plisson 93 BVD Beaumarchais – Paris 75003
plisson

4. Mordre à pleines dents dans le Burger Pop Art du Meurice.
Mécène de renom dans le monde de l’art contemporain, Le Meurice s’est associé cette année au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris dans le cadre de la retrospective Warhol. Grand amoureux du lieu, tout comme l’était Dali (dont une suite de l’hotel porte aujourd’hui le nom) Warhol et son ami sont célébrer aujourd’hui jusque dans les cuisines du palace. En effet, l’hôtel mythique propose un menu très pop art en hommage à ces deux artistes (jusqu’au 07/02/2016).
On commence par un hamburger (version Christophe Saintagne) composé de deux morceaux moelleux de foccacia toastée, de rondelles de tomates, salade et oignons, d’un généreux morceaux de bœuf mariné et recouvert de tranches de comté et condiment à l’oseille. Gourmandes petites frites allumettes pour accompagner.
Au dessert Cédric Grollet nous propose 4 petits choux très colorés et aux saveurs délicates : citron menthe, miel estragon, marron cassis et poire fumée.
Menu burger et choux : 58€
Informations pratiques : 228 rue de Rivoli 75001 Paris
LE-MEURICE-Hamburger-Warhol-52-©-Pierre-Monetta-683x1024

5. Une pause gaufre sans culpabilité (ou presque) chez Yummy & Guilt free
Les 4 premières idées vous ont déja fait ouvrir le bouton de votre jean?
Celle-ci devrait vous réconcilier avec votre bonne conscience.
Installé dans le Marais à l’entrée du BHV Homme, Yummy & Guilt Free propose des gaufres sans gluten mais surtout délicieuses et healthy.
Au choix le corner propose des gaufres salées carotte, quinoa ; tomate basilic ; croque-monsieur, flammekueche et sucrées chocolat praliné ; crème de vanille ; caramel ; pistache. Menu à 11€ pour 2 gaufres et une boisson.
Infos pratiques : 14 Rue du Temple, 75004 Paris
11760072_921997361207905_4572608888698969814_n

6. Sortie sous la couette!
On profite des fêtes pour se refaire des grands classiques du répertoire cinématographico-culinaire à commencer par : Le Grand Restaurant avec Louis de Funès, Peau d’âne et son cake d’amour, Julie & Julia etc.

Julie-e-Julia-sonypictures.-com.-br

Kei – Paris 1er : leçon de goût

Avec l’arrivée des fêtes de fin d’année j’aime encore plus découvrir de nouvelles tables. Inspirés par de beaux et nobles produits les chefs s’en donnent à coeur joie dans des partitions culinaires de haut vol.
J’en ai fait l’excellente expérience il y a quelques jours en dînant pour la première fois chez Kei à l’occasion de la Nespresso Gourmet Week.
1836634_1499266463666789_8558290456745660754_oNouv

En quoi ça consiste?
Pour cette nouvelle édition de la Nespresso Gourmet Week du 31 octobre au 29 novembre, les clients de la marque de café ont été invités à découvrir au gré de leurs envies une vingtaine de tables parisiennes sélectionnées. Via un service de conciergerie téléphonique dédié, les clients pouvaient réserver leurs tables facilement et sans délai afin de vivre une dégustation unique de plats exceptionnels nés d’une harmonieuse alliance entre grand cuisine et Grand Crus Nespresso.

Dans l’assiette?
Nous avons eu la belle opportunité de tester le menu dégustation et ainsi de découvrir les quelques plats signatures du chef.
Dans l’ordre ce soir là :IMG_4106
Amuses bouches : Maki de légumes. Gougères crème de parmesan et tartelettes oignons caramélisés et sardine d’Espagne. Tour de chauffe si convaincant qu’on s’impatiente déja de voir la suite.

Entrées :
kei
Bluffantes et incontournables tartelette au caviar Schrenki et crème de homardine succédée de l’assiette de légumes croquants ( de chez M. Yamashita), mayonnaise provençale, crumble d’olives noires.
Deux très belles réalisations que signe de son identité raffinée et subtile le chef japonais.

On transite vers les plats avec un petit gnocchi maison crémé et son pétale de pata negra super yummy!

Plats :
Saint-Pierre cuit basse température, choux cuits et crus, agrumes et fleurette de chou fleur pickles. Une composition légère où la trilogie : goût, texture et dressage se complète subtilement.

Clin d’œil à la confluence franco-japonaise nous poursuivons avec un velouté de Kabocha proposé avec une langoustine juste snackée, encore crue à coeur. Extra.

Vient enfin le moment que mister J attendait avec impatience. Là, posée au centre de la pièce sur une planche à découper : une magnifique pièce de Boeuf de Galice maturée.
Dans l’assiette ça donne une viande fondante et riche qu’on accompagne de salsifis rôtis et d’un jus brillant.

Finalement le desserts et encore une surprise qui vient conclure une partition sans fausse note : 
Coup de food pour le Vacherin mont blanc et marron sorbet au Yuzu meringue acidulée qui stimule mes papilles et pupilles (petite dédicace à Anne si tu me lis!) et m’emmène vers les sommets du raffinement à la française selon le chef japonais.
Panier d'Agrumes de chez Bachesse

Informations pratiques :
Kei
Menus entre 96€ le midi et jusqu’à 145€ le soir
5 rue Coq Héron, 75001 Paris
Téléphone : 01 42 33 14 74 – www.restaurant-kei.fr
Ouvert du mardi au samedi de 12:30 à 13:30 (sauf le jeudi) et de 19:45 à 21:00