Taste of Paris : à l’heure du bilan

Et voilà, c’est terminé pour la première édition du festival Taste of Paris.
Pendant 4 jours la verrière du Grand Palais a accueilli 14 chefs et leurs restaurants éphémères. Bilan des festivités.

IMG_0934

Retour sur cette première parisienne.
Dans l’ensemble on peut réellement parler d’une réussite.
L’objectif de 10 000 participants que s’étaient fixés les organisateurs a été atteint.
On est encore loin des 50 000 de Regent’s Park à Londres mais pour une première c’est vraiment très encourageant.
Une fois les petits ajustements de la première soirée réglés (files d’attente assez longues et rafraîchissements non dispo) le festival a battu son plein dans une ambiance très bon enfant.
IMG_0992
La proximité des chefs, leur accessibilité et leur implication ont pesé dans le succès de cet évènement. J’ai beaucoup apprécié le fait que les « grands noms » ne se sont pas contentés de faire acte de présence lors de l’inauguration; à l’image de Joël Robuchon présent aux côtés de sa brigade pendant les 4 jours.

Le choix des exposants était également très intéressant.
Je n’ai pas eu la possibilité de m’arrêter à chaque stand mais j’ai pu découvrir de supers producteurs comme le saumon Salma, les caviars de Neuvic ou encore la maison Mauviel et ses immanquables cuivres.

Quant au principe de restaurants éphémères il faut admettre qu’ils ont tous bien joué le jeu avec des créations de qualité et de vraies brigades à fond pendant le service.
Petit bémol parfois sur les quantités. D’un restaurant à l’autre cela était parfois assez inégal et un peu juste pour une personne ayant un pass standard.
Quelques frustrations se sont exprimées à ce sujet.

J’ai aussi eu la chance de participer à plusieurs activités proposées par Electrolux sur le festival (théâtre des chefs et secrets de chefs) ainsi qu’à un délicieux déjeuner préparé par Massimiliano Alajmo du Caffe Stern et de David Rathgeber de l’Assiette dans l’espace Hospitality.
Ces ateliers étaient véritablement une pierre angulaire de l’évènement permettant au grand public de découvrir l’univers d’un chef ou de mettre la main à la pâte.
Aux nombreux visages souriants croisés sur les différentes scènes on peut vraiment parler d’un pari gagné pour le partenaire de l’évènement.
IMG_0970
J’étais moi-même très fière de ma recette d’asperges et bulot sauce Worcester (recette sur le blog d’Anne de Papilles et Pupilles) réalisée avec Pascal Aussignac (Duck’n Roll Londres) sur la scène secrets de chefs et de ma rencontrer avec Guillaume Sanchez après sa démonstration au Théâtre des chefs.

IMG_0985

A l’heure du bilan on peut le dire. Les voyants sont au vert et l’on se prépare déja pour l’année 2 avec une grande inconnue : Taste of Paris remettra t-il le couvert au Grand Palais en 2016?

IMG_0935

Recette : caviar d’aubergines au basilic

Je vous propose aujourd’hui une recette estivale à réaliser rapidement et qui épatera la galerie pour un apéro entre amis : un caviar d’aubergines et basilic.
J’ai réalisé cette recette avec mon nouveau mixeur plongeant Electrolux Master Piece reçu il y a quelques jours. J’ai été épaté par sa performance!

ojk

En général on réalise le caviar d’aubergines avec un peu de coriandre mais mon Jules n’aime pas trop ça. Du coup je l’ai subsitué par du basilic et ça fonctionne très bien.

IMG_0876

Recette :
Ingrédients

  • 4 aubergines
  • 3 gousses d’ail
  • 1 citron entier non traité
  • 2 branches de basilic
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à soupe d’huile de sésame
  • 1 échalotte

Préparation
Dans un premier temps faites préchauffer votre four à 200°C.
Une fois le four chaud enfournez les aubergines coupées en deux légèrement saupoudrées de sel.
Laissez cuire entre 45 minutes et une heure en fonction de leur taille.
Sortez-les une fois que la chaire est bien fondante (on le sait en piquant une pointe de couteau et à la couleur des aubergines qui va devenir brunâtre).
Séparez la chaire de la peau et ne conservez que la chaire.
Faites revenir la chaire des aubergines à la poele avec une cuillère à soupe d’huile d’olive pour qu’elles colorent. Salez, poivrez.
Placez ensuite la mixture dans le bol de votre mixeur.
Ajoutez les gousses d’ail fendues en deux et sans le pédoncule vert, les feuilles de basilic, l’échalotte grossièrement découpée, les huiles et le jus du citron.
Mixez environ 2min jusqu’à l’obtention d’une pâte souple et pas trop granuleuse.
Pour un rendu idéal passez ensuite la mixture au tamis.
Si vous n’en avez pas vous pouvez vous arrêter à l’étape précédente.
Réservez au frais une heure environ et servir avec des fines tranches pain grillé.

oj

[Taste of Paris] demandez le programme

Taste of Paris J-3!

Après Londres, Milan, Dubaï et une vingtaine d’autres villes dans le monde, c’est au tour de Paris d’accueillir le festival Taste of Paris. Du 21 au 24 mai, la verrière du Grand Palais se transforme en temple du goût où 14 grands chefs comme Joël Robuchon, Alain Ducasse, Kei Kobayashi etc. (portraits ici) proposeront au grand public de tester leurs plats emblématiques.

Pour l’occasion et en collaboration avec Elextrolux, parternaire de Taste of Paris, je serai présente pendant les 4 jours de festival pour vous faire découvrir via Facebook, Twitter et Instagram les dégustations et les démonstrations de chefs en direct. Chouette non? Allez je vous en dis plus…

taste_of_paris-rightandhype

Le concept
Le festival est organisé par services, les visiteurs se rendront au Grand Palais pour la session du déjeuner ou du diner (en fonction de l’entrée qu’ils auront acheté).
En plus de déguster les plats des 14 restaurants éphémères, ils auront l’occasion d’assister à plusieurs performances artistiques gastronomiques et de participer aux ateliers secrets des chefs tout au long de la session (midi ou soir).
Sur place, les visiteurs disposeront de crédits – la monnaie officielle de Taste of Paris – qui leurs serviront à régler les plats auprès des 14 restaurants.
Exemple 1 plat principal = 8 crédits.

Théâtre Electrolux, demandez le programme :
11154818_1068469096500954_8980027518058037624_o

Tout au long du festival, le théâtre Electrolux proposera de nombreuses dégustations et ateliers animés par des chefs (3 sessions de 30 minutes par service) auxquels j’assisterai pour partager les créations en live.

Ouverture des festivités avec Pierre-Sang Boyer (Pierre-Sang in Oberkampf) dès le jeudi soir à 19h45 avec une Street Art and Food performance.
Dans la foulée, le chef Akrame Benallal (Akrame) proposera une partition culinaire pour violon  à 22h15.
Se succèderont vendredi, samedi et dimanche encore d’autres talents de la gastronomie française comme la Chef Stéphanie le Quellec (Prince de Galles), Philippe Conticini (La Pâtisserie des Rêves), Jean Imbert (L’Acajou) etc.
Découvrez l’ensemble de la programmation du théâtre ici

kuhpewstublu580df26inprge-hts8lvk2jguhkpc3y-w-ieyw5-xdxdi5iun7yw9crn8nzbsidrirdprf5iham-5hlbecn6urpp

Autres activités
Lors du festival de nombreux exposants viendront présenter leurs produits de qualité qui font de la gastronomie française une exceptionnelle richesse pour notre patrimoine.
Prenez notamment un moment pour :

  • Passer boire une coupette de Champagne Perrier-Jouet
  • Rencontrer Sylvain Erhardt, producteur passionné qui cultive ses asperges vertes avec une grande exigence de qualité.
  • Croquer les délicieuses créations de la maison Kalios qui produit des huiles d’olives monovariétales et des olives de Kalamata dans le Sud du Péloponnèse en Grèce.
  • Voir du pays en découvrant les produits alimentaires japonais de grande qualité exporter par Umami.

Et vous serez vous au festival?
#TasteofParis #Electrolux

Le top 10 des terrasses où chiller à Paris cet été

Encore quelques jours de patience et le soleil devrait s’installer durablement sur la capitale, sonnant l’ouverture officielle de la course aux meilleures terrasses de la capitale. Alors pour être à la pointe des nouvelles adresses chez Plus un zeste on vous a répertorié le top 10 des lieux qui feront parler.

1. Le rooftop de l’atelier Renault
La nouvelle terrasse arborée de L’Atelier Renault Café offre une vue sur la plus belle avenue du monde dont on ne se lasse pa. C’est le spot idéal pour faire une pause cocktail entre deux boutiques, grignoter après une séance ciné ou encore s’offrir un déjeuner en terrasse. Ouverture : tous les jours de 12h à 23h (et jusqu’à 1h du matin le vendredi et le samedi).
unnamedki1esyq3mpw7ajnixbea

2. Le musée de la vie Romantique :
Caché dans une petite ruelle du 18ème siècle, le musée de la Vie Romantique vos le détour, pour ses collections mais aussi pour son agréable terrasse ombragée et son salon de thé Angelina.
Sous les arbres centenaires on prend place autour d’une tasse de chocolat chaud et d’une pâtisserie.16 Rue Chaptal, cafe-vie-romantique.com. Du mardi au dimanche de 10h à 18h.
vie romantique

3. Le domaine de la Corniche
Entorse au topic, le domaine de la Corniche se situe en dehors de Paris. Direction la Normandie (à 45min de Paris) pour y trouver une vue exceptionnelle sur la Seine et son environnement verdoyant. Aux manettes du restaurant du domaine, un jeune chef, Julien Razeron qui vient de prendre la direction des cuisines et propose une carte fraîche et de saison à découvrir tout en contemplant la vue. Domaine de la Corniche 5 route de la corniche – 78270 Rolleboise. Service déjeuner de 12h à 14h et dîner de 19h à 21h30.
01
35

4. Brasserie Barbès :
J’avoue que j’ai hésité à la laisser celle-ci…Récemment ouverte la Brasserie Barbès est « la nouvelle adresse bobo » du moment dans le 18ème. Bien que les commentaires soient mitigés (prix élevés et clientèle guindée) je vous laisse juge dans cette polémique. La terrasse aux premiers rayons de soleil vaut néanmoins le détour.
126 Boulevard de la Chapelle, 75018 Paris. Tlj : 08h-02h.
Site brasseriebarbes.com/
image_big_80115_1430298309

5. Café suédois : smaklig måltid
La culture culinaire suédoise est à l’honneur rue Payenne : du pain frais préparé tous les matins sur place jusqu’au sirop de fleur de sureau que nous fabriqué à partir de fleurs fraîchement cueillies. Toute l’équipe du Café suédois, passionnée de cuisine et de pâtisserie, participe aux préparations, entièrement réalisées sur place.
Adresse : 11 Rue Payenne, 75003 PARIS 03
Téléphone :01 44 78 80 11
Mardi au dimanche de 12h-18h
Institut-Suedois-Cafe-Suedois-hotel-jeanne-d-arc-paris


6. Le roof top du cinéma Etoile Lilas : Les Sardignac sur le toît
Sur le toit du cinéma de la porte des Lilas se cache un lieu impossible à imaginer depuis la rue. Pourtant, en prenant un peu de hauteur on découvre 300m2 de terrasse où l’on vient passer une soirée entre amis ou en amoureux étendu dans un transat, un verre à la main à contempler le barbecue a son oeuvre. Une agréable paranthèse de verdure et de béton imaginée par les Sardignac.
Page Facebook :
facebook.com/sardignacsurletoit 
Terrasse_E_LILAS-1

7. Le dépanneur  Pigalle:
Le dépanneur c’est la suite sédantaire de l’aventure Cantine California. L’équipe du food truck a posé ses valises dans le 9ème arrondissement à 2 pas de la frénésie du Moulin Rouge. On mange avec les doigts les délicieux burgers tout en sirotant un cocktails maison (bien, bien strong).
Adresse : 27 Rue Pierre Fontaine, 75009 Paris. Téléphone :01 48 74 48 74
facebook.com/LeDepanneur
8339_515906251797585_1145113594_n

8. Le Prince de Galles
Elégance et raffinement pour cette terrasse. Ou devrai-je dire patio.
Pendant toute la période estivale, le pation du Prince de Galles proposera un frozen tea-time pensé par la chef cuisinière Stéphanie Le Quellec et le chef pâtissier Yann Couvreur. Des créations raffinées et légères à l’image de la bouchée saumon/concombre ou bien le scone et sa sauce moscovado à tomber.
Formule à 48€/pers.
33 Avenue George V 75008 Paris 8
131675-le-frozen-tea-time-du-prince-de-galles-5

9. Terrass’ Hotel
La terrasse dont on rêve tous. Elle a tout :
la vue : Tour Eiffel (of course)
la taille : pas plus de 30 personnes pour une sensation d’intimité
12-14 Rue Joseph de Maistre, 75018 Paris. Téléphone :01 46 06 72 85
Page Facebook : facebook.com/terrass.hotel
terrass-hotel-paris-080320111513556501
10. Péniche bistro parisien
On prend le large. Installée au pied de la Tour Eiffel, la péniche Bistro Parisien propose des brunchs et promenade le dimanche. Une combinaison idéale pour se prélasser au soleil tout en admirant Paris depuis la Seine.
Formule brunch à 41€/pers (ballade incluse), 19€ pour les enfants. Tous les dimanches de 11h-15h.

Jérémie, Paris 16ème : bonne surprise

En voilà une bonne surprise!
La semaine dernière j’ai testé pour vous Jérémie (Paris 16ème), l’adresse éponyme du talentueux chef Jérémie Tourdjman.
Ce bosseur, habitué à la gastronomie d’excellence passé par de grandes maisons (Carré des Feuillants, Le Louis XV à Monaco, la Ferme Saint-Simon ou encore Le Violon D’Ingres) a ouvert en janvier 2014 son restaurant à deux pas du Trocadéro.
JEREMIE-00051

Une adresse bistronomique chic.

Côté déco, le mot d’ordre est au minimalisme.
Blanc et touches déco élégantes pour une ambiance qui allie classicisme et modernité.

Au menu le chef propose des plats traditionnels de la gastromie française qu’il revisite selon son inspiration et de façon plus contemporaine au fil des saisons.
Une carte qui vous posera sans doute pas mal de souci à la commande tant elle est séduisante.
Malgré un CV de cuisinier, le chef propose également des desserts qui font mouche. Pas si facile!

Ce soir là dans les assiettes :

En entrée : fricassée d’asperges vertes de provence et champignons de Paris, oeuf croustillant et lard fumé. Une jolie réalisation. Cuisson et technique parfaite pour l’oeuf.
L’autre entrée, terrine de grisons et beaufort, choux romanesco et vinaigrette mimosa. Copieuse terrine allégée très justement par les somités de choux romanesco crus.
IMG_0733
IMG_0728

En plat
: cotelettes de cochon fermier et petits pois à la française d’un bord. Sole soufflée aux légumes de l’autre. Deux bonnes assiettes qu’on sauce avec délectation. Une parfaite maîtrise des cuissons dont résulte un respect du produit que j’ai beaucoup apprécié.
IMG_0735
IMG_0741

En dessert : J’en ai déja fait baver quelques un jeudi soir en postant la photo du mille-feuilles vanille et caramel maison ;).
Il faut avouer que sans être pâtissier le chef a su proposer un dessert gourmand et élégant que j’ai apprécié pour sa légerté et son bon équilibre en sucre.
Une jolie réussite.
IMG_0747

L’addition :
menu à 30€ le midi ou menu dégustation à 75€/pers ou à la carte env. 60€/pers

En bref, on sort de table en ayant réviser ces classiques.
Vos papilles vous remercieront.

Informations pratiques
Restaurant Jérémie,
33 rue de Longchamp 75116 Paris
Tel: 33 (0)1 47 04 96 81
Lundi – Vendredi 12h00-14h30 et 19h-22h30
Samedi 19h00-23h00

Du 5 au 7 juin le Fooding célèbre ses 15 ans avec un programme ultra saucé

 15 ans que Le Fooding s’est imposé comme LE livre de chevet des foodistas.
Une bonne adresse sympa et branchée à Paris ou en Province?
Le Guide du Fooding a ce qu’il faut pour toi ami foodie!

la_revanche_des_faubourgs___quand_le_fooding_f__te_ses_15_ans_2955

Alors quand il s’agit de souffler ses 15 bougies, l’équipe du Fooding a mis les petits plats dans les grands avec un évènement hors du commun : La revanche des faubourgs en hommage au Faubourg Saint-Antoine, berceau du guide.
3 jours de festivités qu’on nous promet sous le signe de « la révolution culinaire et de la bien-pensance gastronomique » en présence de chefs internationaux venus des Faubourgs les plus créatifs (Brooklyn, Shoreditch, Berlin Est, Mission District…).

Vendredi 5 juin  // à partir de 19h : Veillée Foodstock
Au menu : festin sonore et gourmand, braseros salés pour faire danser les saveurs, concerts live, l’incroyable James, son of Dublin… avec une programmation 100% faubourgeoise !
– Isaac Mchale (The Clove Club, Shoreditch, Londres)
– Dave Sclarow et Anna Viertel (Pizza Moto, Brooklyn, NY)
– Marc Grossman (Bob’s Bake Shop, Marx Dormoy, Paris — lauréat du Prix Adidas Street Food Guide Fooding 2015)
– Michael Greenwold (The Sunken Chip, Faubourg Saint Martin, Paris),
– Katsuaki Okiyama (Abri, Faubourg Poissonnière, Paris)
– Shay Ola (Death by Burrito, Canal Saint-Martin, Paris)
Lieu : La grande terrasse de la Rotonde (Paris 19), en face du Canal de l’Ourcq.
Prix de vente : 35 €, bénéfices des entrées reversés à une association caritative.
Nombre de places : 800

la_revanche_des_faubourgs___quand_le_fooding_f__te_ses_15_ans_3467

Samedi 6 juin // à partir de 19h30 : Grand Fooding S.Pellegrino
“Le Grand Fooding S.Pellegrino”, c’est le rendez-vous des star chefs et DJ des faubourgs les plus cool du monde à Paul Bert Serpette, au coeur des Puces de Saint-Ouen, et au restaurant Ma Cocotte.

– Danny Bowien (Mission Chinese, Mission District, SF)
– Ludo Lefebvre (Trois Mec et Petit Trois, Hollywood Strip Mall, Los Angeles)
– Noah Bernamoff (Mile End Deli, Boherum Hill, Brooklyn, NY)
– Iñaki Aizpitarte (Le Chateaubriand et Le Dauphin, Faubourg du Temple, Paris)
– Bertrand Grébaut (Septime et Clamato, Charonne, Paris)
– Tatiana Levha (Le Servan, Père Lachaise, Paris)
– Simone Tondo (Roseval, Ménilmontant, Paris)
– Delphine Zampetti (CheZaline, La Roquette, Paris)
– James Henry (Bones, La Roquette, Paris)
– James Lowe (Lyle’s, Shoreditch, Londres)
– Dave Sclarow et Anna Viertel (Pizza Moto, Brooklyn, NY)
– Hugue Dufour (M. Wells, Queens, NY)
– Nicolas Scheidt (La Buvette, Saint-Gilles, Bruxelles)
– Dat Vuong (Monsieur Vuong, Berlin Est)
– Hamid Miss (La Pente Douce, Matabiau, Toulouse)
– Mathieu Rostaing-Tayard (Café Sillon, La Guillotillère, Lyon)
– Thierry Laurent et Louis-Philippe Riel (Bistrot Paul Bert, Faubourg Saint Antoine, Paris)

Lieu : Paul Bert Serpette, au coeur des Puces de Saint-Ouen, et le restaurant Ma Cocotte. Prix de vente : à partir de 40 €, bénéfices des entrées reversés à une association caritative. Nombre de places : 2 500

Dimanche 7 juin // 11h ou 13h ou 15h : Le Pur Brunch Nespresso
Le Fooding et Nespresso organisent un brunch « ultra sourcé » en invitant dans le premier hôtel faubourgeois de style, l’Hotel Amour, le boulanger-pâtissier du meilleur bistrot-brunch des faubourgs londoniens : St. John Bread & Wine. Le twist Fooding ? Marc Bretillot, designer culinaire, jouera avec la nourriture en tatouant, gravant, imprimant chaque produit avec sa source, sa date, le nom du fermier…

Programmation ultra sourcée :
– Tom Trubshaw (St. John Bread & Wine, Spitalfields, Londres)
– Marc Bretillot (designer culinaire, Ménilmontant, Paris)

Lieu : Hôtel Amour à Pigalle
Prix de vente : 26 €
Nombre de places : 200

Dimanche 7 juin à partir de 19h30 : Priceless Souper
Le Fooding et MasterCard invitent les plus radicaux des chefs faubourgeois à squatter et encanailler le temps d’une soirée une ambassade parisienne du bon goût français (chhuut !), afin d’y donner l’unique dîner encodé « bourgeois » du week-end, en clôture des festivités.
Pour ce 4ème opus des Priceless souper : trois têtes d’affiche internationales : le chef star de Shoreditch, James Lowe (Lyle’s, Londres), l’hipsterissime chef de San Francisco et de New York, Danny Bowien (Mission Chinese Food, San Francisco et Mission Cantina, NYC), et le TV chef franco-californien aux tatouages les plus miam de l’histoire du goût, Ludo Lefebvre (Trois Mec, Petit Trois, L.A).
52 personnes, pas une de plus !
Programmation :
– Danny Bowien (Mission Chinese, Mission District, SF)
– Ludo Lefebvre (Trois Mec et Petit Trois, Hollywood Strip Mall, Los Angeles)
– James Lowe (Lyle’s, Shoreditch, Londres)

Lieu : dans les salons privés du restaurant Lapérouse
Prix de vente : 100€
Nombre de places : 60

Informations pratiques :
Réservations sur : http://bit.ly/revanchefaubourgs

Le mercredi 6 mai à 14h, ouverture des ventes « packs » (100 €), comprenant :
– 1 place pour la Veillée Foodstock le vendredi
– 1 place pour le Grand Fooding S.Pellegrino le samedi
– 1 place pour le Pur Brunch à l’hôtel Amour le dimanche
– Un Guide Fooding 2015
– et… un coupe-file S.Pellegrino, pour pouvoir rentrer par une entrée spéciale sans devoir faire la queue !

Le mercredi 13 mai à 14h, ouverture des ventes classique pour chacun des évènements.

Bon et sain : smoothie poire/framboises/fraises et basilic

Vague de couleurs et de vitalité sur Plus un zeste aujourd’hui.
Il y a quelques jours j’ai accueilli trois petits nouveaux dans ma cuisine.
Une fraterie répondant au doux nom de Masterpiece by Electrolux.
Un robot multifonction, un mixeur plongeur et un blender dernière génération à faire palir les foodistas.

Processed with Rookie

Parmi ces nouveautés j’ai eu un coup de coeur pour le blender simple et ultra ergonomique. Ce dernier à peine déballé je me lançais déja dans une première recette de printemps toute facile : un smoothie poire/framboises/fraises et basilic.

Recette pour 5/6 verres (environ 1.L)
Ingrédients :
> 2 poires Williams fermes
> 400g de fraises gariguettes
> 250g de framboises
> 15 feuilles de basilic frais
> 2 c.à.s de miel de fleurs
> 10 cl d’eau

IMG_0526

Préparation :

Lavez les fruits et le basilic puis séchez-les. Conservez quelques framboises et des feuilles de basilic pour la décoration.
Equeutez les fraises et coupez les en quartiers.
Placez-les dans le bol du blender avec les famboises entières et les feuilles de basilic grossièrements hachées.
Epluchez et épépinez les poires, coupez-les en dés et mettez-les avec les autres fruits dans le blender. Versez le miel de fleurs et l’eau.
Après rien de plus simple. Si votre blender possède la fonction smoothie comme le modèle master piece d’Electrolux vous n’aurez rien à faire (trop dure la vie!).
Le blender suit un programme spécial d’une minute trente qui vous permettra d’obtenir la consistance parfaite.
Sinon compter trois séquences de 30 secondes entrecoupées d’une petite pause pour pouvoir localiser les morceaux de fruits restants et bien les broyer.
ça y est c’est prêt! Placez au frais 1h avant déguster.
Au moment de servir versez le smoothie dans un joli verre. Déposez une framboise et une feuille de basilic en décoration.

Bonne dégustation
IMG_0532

Photos : Alice.P // crédit Plusunzeste