Festival Omnivore 1/2

Depuis hier et jusqu’à demain le salon Omnivore World Tour prend ses quartiers à la Maison de la Mutualité dans le 5ème arr. de la capitale.
Pendant trois jours les amateurs de cuisine et les professionnels accourent dans le quartier latin pour assister à des masterclass, débats et rencontres entre talents culinaires de demain et gloires d’aujourd’hui.PRE-HOME-PARIS

L’ensemble de la programmation est divisée en trois espaces :
– la scène salée (au niveau -1)
– la scène sucrée (au niveau 3)
– la scène artisan (au niveau 5)

Sur chacune de ces scènes se succèdent chefs de renom et jeunes talents.

Retour sur cette première journée de festival.
Arrivée sur place à 10h15 mon petit déjeuner à peine avalé je découvre une population encore clairsemée et aussi mal réveillée que moi. Le café est (pour l’instant) plus populaire que le champagne.
Une fois mon premier repérage des lieux (magnifiques!) effectué je me rends à la masterclass du pâtissier alsacien Christophe Felder.

christophe-felder-est-un-patissier-reconnu

Ma ponctualité me rend bien service puisque j’ai pu me glisser au second rang pile en face de la scène pour ne pas manquer une miette de la démonstration du chef et me permettre une dégustation de la recette une fois celle-ci terminée.
C’est avec un peu de retard que Christophe Felder monte enfin sur scène pour exécuter une recette issue d’un diner à six mains avec Alain Passard (Aprège) et Ferran Adrià (El Bulli) : Mesclun sucré, huile d’olive, crème catalane, sorbet pamplemousse.

Parce qu’il est un chef patissier prévenant et si sympathique, Christophe Felder avait prévu des impressions de la recette pour le public. Je vous la posterai dans la semaine car c’était tout bonnement un délice. Du petit Jésus en culotte de velours!

photo 2photo 1

Ma journée se poursuit par une masterclass artisan avec deux amoureux du café et du cacao.

Capture d’écran 2013-03-17 à 22.25.02L’un, Hippolyte Courty, voue un culte au café, pour qui il à tout plaqué et lancé son entreprise : l’arbre à café. L’autre, Claudio Corallo, producteur de cacao à Sao Tome et Principe dont les produits seront bientôt en vente à Terroir d’avenir rue du Nil à Paris 2ème.
Ponctué de dégustations de chocolat à 75% et 100% et de café infusé en goutte à goutte pendant 24h, le voyage initiée par les deux intervenants passionnés fut fort intéressant. Même mon voisin, le chef Jean-François Piège (himself hiiiiii!) était conquis.

A venir mercredi dans la deuxième partie de mon reportage sur le salon Omnivore :
– Les confidences sucrées de Pierre Hermé
– La masterclass de Pierre Marcolini

Informations pratiques :
http://www.omnivore.com/
Page Facebook

Photos ©Alice.P ©Omnivore ©Melty

Publicités

Laissez moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s