Akrame – ma belle étoile

Dommage que mon anniversaire ne soit qu’une fois par an et toujours à la même date car le diner que je m’apprête à vous raconter vient directement se placer dans mes coups de coeur de 2013 et aurait mérité de se prolonger encore et encore.

Quelle belle surprise quand Jules me révèle après un milliard de supplications – non non je ne suis pas du genre tenace – que nous irons chez Akrame pour mon anniversaire.
Voila déja quelques temps que je rêvais d’y aller et le cadeau fut de taille.

Image-8-570x318restaurant-akrame-paris-1

Situé au 19 rue Lauriston dans le 16ème arr de Paris non loin de la place de l’étoile, Akrame est l’adresse 1* du chef Akrame Benallal.

Encensé par la critique le restaurant d’une petite trentaine de couverts offre un décor minimaliste mais pas guindé.

A notre arrivée nous sommes accueillis par un personnel particulièrement pro sans être froid. Sourires et petites attentions nous conquièrent sur le champ.

Dans l’assiette
Pas moins de 17 préparations pour le menu en six plats (+ amuses-bouche et hors d’oeuvre compris).

photo 4

Anniversaire oblige nous débutons avec une coupe de champagne rosé et ses petits amuses-bouche poétiquement baptisés les « à picorer ».
– Mini carotte, beurre noisette
– Papier à l’encre de seiche / anguille fumée
– Brioche sardine / moutarde à l’ancienne (servie chaude)
– Biscuit au parmesan / caviar des champs
En quatre bouchées c’est déja clair et net, le chef a du talent et beaucoup de choses à partager avec nous.
J’ai beaucoup aimé le papier à l’encre de seiche!

Pour se mettre en appétit, nous commençons le menu avec une « pré-entrée »
– Asperge angevine et beurre blanc au pomelos. Très original.

Avant d’entamer les entrées et le menu à proprement parler notre serveur nous a présenté avec délicatesse deux petites feuilles d’oseille glacées sur lesquelles des grains de fruit de la passion avait été déposés.
L’objectif : laisser fondre sous la langue pour rafraîchir notre palais. Génial!

Entrées :
– Huitre spéciale Roumégous / passionnément passion. Pour Jules qui n’aime pas les huitres, une réelle découverte. L’huitre présentée avec une écume de vanille était délicieuse.
– Moules, crémeux d’ail /salicornes. Une très jolie présentation avec de petites fleurs de bourrache.

Plats de poisson :
– Homard breton / mayonnaise tiède / verveine, avocat. Un plat renversant!!!!! Une cuisson irréprochable du homard. Jules et moi avons été conquis par ce plat aux saveurs si belles et délicates. Exceptionnel.
– Rouget en écailles frits / quinoa torréfié (une pensée à toute l’équipe de Lulu Rouget quand cette recette arrive devant moi). Le chef à voulu tout garder du rouget en nous proposant un filet de rouget accompagné d’écailles frites et une rouille au foie de rouget. Belle idée.

Deuxième pause pour nous nettoyer le palais avec une quenelle de glace au citron et sa fine gelée de citron.

Plats : l’oeuf et la viande
– Oeuf / betterave en texture. Je dois dire que j’aime quand les chefs se prêtent à l’exercice de l’oeuf que beaucoup dénigrent ou éliminent systématiquement. alors qu’un oeuf bien préparé peut être incroyable. Comme celui d’Akrame. Un oeuf poché basse température accompagné d’une mousse de betterave, de petits dés craquants de betteraves et une fine pellicule de betterave.
– Pigeon de Mesquer / Tuiles au café torréfié et dattes. La cuisson était impeccable et l’association de ses trois mets détonnante.

Fromage :
Notre serveuse arrive avec un beau morceau de Comté 48 mois qu’elle râpe à l’envie dans mon assiette. Les fins copeaux fondaient sous la langue. Même pas besoin de pain.

Desserts :
– Ananas au charbon en monochrome. Honnêtement je n’avais jamais vu ça! Un dessert noir. Oui noir! Mais pas brulé hein…Non noir car fumé au barbecue. Barbecue déposé devant vous.
photo 2– Tube chocolat / sorbet olives au charbon. Très bon!

184543_576924555663202_1594510649_n – Gelée de concombre / cachou / chocolat blanc. Frais et original

Amuses-bouche sucrés
– Mini tarte au citron meringuée
– Pastille réglisse/menthe maison
– mini tablette de chocolat noir au sel et à emporter à la maison. Une gentille attention qui achève de nous faire voyager dans le monde d’Akrame.

Capture d’écran 2013-06-21 à 08.34.07En conclusion, un diner de rêve.
Honnêtement, pas de reproches à faire. Peut-être une cuisine un peu bruyante car nous étions à une table proche mais celà avait tendance à contrecarrer une ambiance silencieuse et pesante en encourageant tous les clients à discuter sans gêne.

photo 5

Informations pratiques :
Akrame – 19 rue Lauriston Paris 16ème
Site web : www.akrame.com
Page Facebook
Réservation obligatoire.

Bonus :

Photo du tube au chocolat from ©Gourmandisesdeval.com

Publicités

Une réflexion au sujet de « Akrame – ma belle étoile »

  1. Ping : News Food #10 | Plus un zeste!

Laissez moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s