Akrame, in sapor veritas

Retourner dans un restaurant pour lequel on avait eu le coup de cœur absolu n’est jamais chose facile. C’est un peu comme essayer de retrouver la même intensité que celle d’un premier baiser.
Néanmoins je ne suis pas femme à me laisser dicter mes choix en matière de gastronomie et c’est donc avec le plus grand enthousiasme que Jules et moi avons « remis le couvert » chez Akrame, version 2** 

Akrame-restaurant-plat-4-blog-paris-hotel-gavarni

De ma première expérience chez Akrame j’avais retenu l’audace et la technique. De cette seconde expérience je retiendrai la clairvoyance et le talent d’un chef passionné dont la devise en cuisine témoigne de son exigence dans la vie « le plus important c’est de durer ».

Pour ce diner réserver plus d’un mois et demi à l’avance (effet deuxième étoile) nous avons repris la longue montée de la rue Lauriston direction le n°19 impatients de retrouver ce lieu qui nous avait tant marqué la première fois. Dans l’ambiance feutrée de la petite salle nous replongeons bien volontiers dans l’univers du chef autour des premiers amuse-bouche accompagnés d’une coupe de champagne rosé Billecart-Salmon. Une petite brioche moelleuse au Comté révèle toute sa tendresse et fond en un éclair dans la bouche.

En 6 plats (et 14 préparations) tu dineras.
Un commandement auquel nous nous plions de bon gré. Le diner se poursuit avec trois entrées : pistache-menthe et poireaux, puis chaire de tourteau et riz soufflé iodé enfin deux belles huitres et leur mayonnaise au charbon présentées sur un lit de glace pilée. Un vrai coup de cœur pour le premier plat : pistache, menthe et poireaux. Légèreté et fraîcheur prédominent.
photo 1
En plat le chef nous dévoile tout d’abord un turbo cuit basse température dans un creuset sur un lit de noyaux d’olives vertes déposé sur un assemblage de graines, d’un jus noir laqué et de tendres pousses. S’en suit un magnifique plat de viande composé de pigeon, pois-chiche à la vanille et jus de viande corsé. Cuisson parfaite et association de goûts douce et épicée.

photo 3

La ballade dans l’univers d’Akrame nous emmène désormais vers le fromage. Et quel fromage ! Un Ossau-Irraty présenté sous forme de mille-feuille accompagné de champignons shiitakes et d’un jus relevé et ciboulette. Une découverte gustative unique. Le visuel était détonnant.

photo 3

Avant l’arrivée du dessert notre serveuse nous présente deux minis Margaritas présentées sous forme de palets glacés à faire fondre sous la langue.
S’en suit ma partie préférée et détestée du repas : le dessert mais aussi la fin du diner. Nous retrouvons avec plaisir l’un des plat signature du chef : un ananas au charbon, glace au réglisse et caramel présentés dans un bol en bambou qui tranche avec la noirceur des ingrédients. J’adore !

photo 5

Voici un résumé de quelques 8 préparations parmi les 14 dégustées au total…

Une bonne bouteille tu descendras
Et en la matière nous avons opté pour un Saumur, Sauvignon blanc au nez fleuri, léger mais parfait pour accompagner autant nos plats de viande que de poisson.

Chez Akrame on retombe amoureux… de ses plats, de sa créativité et de son cavalier 🙂

Informations pratiques :
Menu le soir : 100 euros 6 plats ou 160 euros accord mets/vins
Akrame – 19 rue Lauriston Paris 16ème
Site web : www.akrame.com
Page Facebook
Réservation obligatoire.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Akrame, in sapor veritas »

  1. Ping : Testing : Les déserteurs, Paris 11ème | Plus un zeste!

  2. Ping : L’agenda food de la semaine du 06 au 12 octobre | Plus un zeste!

  3. Ping : Un étoilé à Paris sans se ruiner : pensez au déjeuner! | Plus un zeste!

  4. Ping : L’agenda food de la semaine du 01-07 juin | Plus un zeste!

Laissez moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s