Testing : Les déserteurs, Paris 11ème

Repère de talents, le 11ème arrondissement de Paris, accueille deux nouveaux membres : les déserteurs. Car oui, c’est deux là (Daniel Baratier, second de cuisine et Alexandre Céret, sommelier) ont bel et bien pris la poudre d’escampette de leur bataillon au Sergent Recruteur pour prendre le commandement de leur propres fourneaux.
Ces objecteurs de consience culinaire ont posé leur paquetage dans une ex-cuisine renommée du quartier : Rino // (ex Giovanni Passerini, à la recherche
d’un nouveau projet). Un terrain de propice à la créativité!

safe_image

Dans l’assiette
Au déjeuner une excellente formule entrée + plat + dessert à 28€ proposée à 35€ avec un verre de vin et un café en sus.

En entrée on est conquis par : Une belle asperge blanche dorée au beurre salé, une anchoïade d’olive et de la poudre de Kalamata (olives séchées).
Des assaisonements justes qui font mouche.

photo 1

Le plat arrive après près de 45 min d’attente. Un bon plat d’agneau de l’Aveyron, courgette violon et crème d’oignon doux mais qui nous laisse dubitatives au regard du temps d’attente. Excellent jus de viande. Peut-être une légère sur-cuisson de ma viande d’agneau que j’aime bien rosée.

photo 2

Dessert
Séduite par le dessert qui met tout le monde au garde à vous : chocolat amer, sésame et glace au caramel au beurre salé.
De la gourmandise et de la recherche de textures. Bravo.

photo 4

Dans le verre :
Bon breuvage que ce Chinon millésimé de 2009 (6€/verre). Une très belle carte conçue par Alexandre Seret le sommelier.

L’addition :
2 menus à 28€ = 56€
2 verres de vin à 6€ = 12€
Total = 64€

Informations pratiques 
Menus 28 € (35 € avec verre de vin et café), 45-60 € (soir).
46, rue Trousseau, Paris (75011)
Tel : +33 1 48 06 95 85
Page Facebook 

Vous avez aimé cet article? Vous aimerez aussi
Abri, la cuisine française à la japonaise, Akrame : In sapor veritas

Publicités

2 réflexions au sujet de « Testing : Les déserteurs, Paris 11ème »

  1. Personnellement je n’ai pas trop aimé mon repas là bas,il faudrait leur donner une seconde chance mais il y a tellement d’adresses que je me laisse du temps avant d’y retourner.

    J'aime

Laissez moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s