Porte 12 mérite t-il le Prix du Fooding 2015?

À l’annonce il y a quelques jours du Palmarès du Fooding 2015 j’avoue avoir été déconcertée par cette décision. Non pas que mon expérience chez porte 12 m’ait laissé un mauvais souvenir. Non je dirai surtout que c’est parce qu’elle ne m’a pas vraiment laissé de souvenir justement! Une décision prématurée pour cette adresse qui a encore beaucoup à prouver pour se mettre au niveau de ses concurrents directs comme Frenchie, Septime, Neva Cuisine etc.

image4

Dans la tendance
Non, vous ne risquez pas de mal manger si vous décidez de tester Porte 12. Non le service n’est pas mauvais et non l’ambiance n’est pas trop hype à tel point que tout vos voisins de table sont des barbus tatoués. Non.
En revanche côté papilles ne vous attendez pas à la surprise de l’année.
Vous trouverez dans votre assiette tous les ingrédients de la cuisine du moment. Je ne blâme absolument pas cette volonté. C’est vrai tout le monde se plait à faire brûler des maquereau en ce moment… Alors malgré le « déjà vu » (comme à la glorieuse époque du cromesqui) si la dégustation est irréprochable je n’aurai rien a redire. Là où ça se corse c’est sur la sensation et la trace laissée à la fin de chaque assiette; cette différence ténue mais ô combien essentielle entre assemblage de produits et association de goûts. Et c’est là que le bas blesse.

A la carte
Le soir de notre venue nous avons déguster le petit menu a 58€.
Composé de : un amuse bouche, une entrée, un poisson, une viande et un pré-dessert et un dessert.
En amuse bouche le risotto de soja au chou-fleur avec des copeaux de Belper Knolle (vieux fromage de Suisse alémanique) et saupoudré de poussière d’ail et de poivre et de sel de l’Himalaya.
image6

On poursuit avec le maquereau grillé, algues, salicorne et glace au concombre.image1

Le cabillaud cuit vapeur et sa purée de butternut est bien exécuté mais ne fait pas d’étincelle. Mes papilles sursautent un peu à la dégustation de l’émulsion verveine.
image3
On poursuit avec le canard à la cuisson juste et au jus impeccable présenté avec un kaki. Touche d’originalité pour un jaune d’oeuf confit mais qui gustativement pêche…
image4
Au dessert chocolat et betterave : une association encore une fois audacieuse mais manquant de précision. Trop de chocolat vs. la quenelle de sorbet betterave.
image5

Non sans difficulté j’ai eu beaucoup de mal à retracer le parcours de chaque plat. Ou bien est-ce parce que cela était trop évident et manquait de raffinement? Je ne le crois pas à l’image de la noblesse des produits comme le Belper Knolle ou le poivre d’Himalaya

Accordons nous sur le fait que le chef Vincent Crépel couve un incroyable talent qu’il doit réussir à dompter pour faire des étincelles à coup sur.
Comme disait le double étoilé Akrame : « le plus difficile c’est de durer ».

Gageons tout de même que cette récompense encouragera Vincent Crépel à se surpasser pour atteindre cette excellence et non pas à se reposer sur ces jeunes lauriers.

Informations pratiques
12 rue des messageries 75010 PARIS
01 42 46 22 64
Menus : 28€-35€ au déjeuner, 58€-65€ au diner.
Fermeture : Lundi, samedi midi, dimanche
www.porte12.com

Photos : Alice.P

Publicités

8 réflexions au sujet de « Porte 12 mérite t-il le Prix du Fooding 2015? »

    • Oui ce sont de bonnes adresses et Porte 12 également mais c’est trop prématuré comme récompense. Pour le dessert c’est assez symptomatique des cuisiniers. Car oui un cuisinier n’est pas pâtissier et au premier coup d’oeil je suis capable de voir la différence…Si tu n’en as testé aucun je recommande également fortement Coretta!

      J'aime

  1. Le Fooding a toujours pris le risque de ne primer que des adresses dans la fraîcheur de leur énergie première, parfois même juste écloses. Septime avait d’ailleurs été primé par le guide dès sa première année. Les jeunes adresses qui émeuvent, promettent et surtout donnent envie d’y revenir vite… Le Fooding envisage ses prix comme des coups de projecteurs, des boosters, des coups de coeur baignés de rosée et non comme des couronnes de lauriers ou des tableaux d’honneur.
    Table 12 nous semble être une adresse singulière, touchante, à taille humaine, qui n’entonne justement pas toutes les notes des modes attendues. Vincent Crepel, jeune chef revenu d’Asie y balance souvent des assiettes cinglantes de précision, de minuties délicatement perceptibles qui renferment un punch intempestif. Une technicité pointue qui ne fait pas la roue. Des élans d’ailleurs qui ne surjouent pas l’exotisme, des plats puissamment évocateurs et d’une maturité déjà palpable dans cet écrin cosy caché.
    Certes, comme toutes adresses en plein envol, Table 12 est perfectible et se bonifiera sûrement encore avec le temps, mais le Fooding a autant le goût du risque que celui de l’époque. Dans ce pays patriarcal où la jeunesse doit montrer mille pattes blanches avant de se voir entrouvrir une porte, nous sommes fiers d’oser nous mouiller pour accompagner les belles pousses. L’épreuve du temps, de la vie, des envies fera de ces tables des chênes ou des roseaux… Ces honneurs seront les leurs et pas les nôtres.

    J'aime

    • Bonsoir Matthieu,
      Merci d’avoir pris un moment pour lire et commenter mon article de votre point de vue.
      Mon avis reste néanmoins le même et je ne remets pas ici en cause le principe du Fooding.
      Je suis d’ailleurs une lectrice régulière et j’ai parfois fait de bonnes comme de moins bonnes découvertes grâce à vous tous.
      Pour moi le cru 2015 n’est pas aussi sensass’ voila tout.
      Le plus difficile pour un jeune cuisinier, vous en conviendrez, c’est de faire opérer la magie à chaque service.
      Pour ma part, moi qui suis une habituée des nouvelles adresses, je n’ai pas eu d’étincelles.
      Il n’en demeure pas moins que je retesterai probablement dans quelques temps si Vincent Crépel trouve l’équilibre.

      J'aime

  2. bonjour,
    sacrément osé ce dessert! Je viens vous remercier pour avoir « twitté » notre jeu. Votre avis semble bien trempé, et j’aime le ton de votre plume. Je vous remercie donc également pour m’avoir fait découvrir votre blog.
    Je passe aux articles suivant.
    à bientôt

    J'aime

Laissez moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s