Nantes – Çà dépote à Lamaccotte

Allez, mettons le cap sur Nantes, ma ville, pour y découvrir une jolie table qui mérite le détour et pour laquelle j’ai eu un vrai coup de cœur : Lamaccotte

IMG_6266 IMG_6269

Située, rue de Bel Air, cette nouvelle table, ouverte au printemps est le projet de Guillaume Maccotta en salle et gérant, (ex. Lulu Rouget et La Mare aux Oiseaux) et Maxime Bocquier en cuisine (ex La Mare aux oiseaux).
C’est deux là se connaissent bien. Tous deux passés par les restaurants d’Eric Guérin, ils forment un duo efficace et déjà très bien rodé après seulement quelques semaines.

Dès l’entrée du restaurant on aime la décoration contemporaine.
Les pièces scandinaves sélectionnées avec goût, s’associent aux pointes de couleurs vives des quelques murs peints et tranchent avec le reste de la salle conservée « à l’état brut ». Le vieux bar s’est refait une beauté et arbore fièrement de beaux breuvages.

Dans l’assiette
Vous découvrirez une cuisine de marché audacieuse et locavore.
Avec Talensac au bout de la rue il ne faudrait pas se priver…
Ici, les légumes arrivent des Landes Blanches, chez Olivier Durand.

Au menu lors de ma dégustation :
Carpaccio de radis, poulpe et fêta / encornet, betteraves et œufs de poisson / Saint Pierre et salsifis / Boeuf Wagyu, crumble de petit beurre et jus vert / Framboises et concombres marinés / Rhubarbe et guimauve.
Çà dépote à Lamaccotte. D’une assiette à l’autre on tient le rythme. Les cuissons sont justes et les jus bien équilibrés. Malgré tout, les desserts, de cuisinier, font très bonne figure avec une touche d’originalité qui fait la différence.

Les menus :
Au déjeuner deux formules de 15€ à 31€
Au dîner trois formules. La classique à 35€ et la dégustation à 55€. Mais aussi la version à partager. Très sympa en couple. Pour 45€/pers. chaque convive a un menu différent. L’idée étant de partager chaque plat pour avoir un joli aperçu de la carte. Parfait pour les indécis comme mon Jules et moi-même.

IMG_6271
IMG_6275
IMG_6277

Dans le verre
Du sage au moins sage. Du classique au plus extravagant.
La carte des vins est à l’image de sa cuisine : audacieuse.
Lors de mon dîner nous avions opté pour un accord mets et vins composé : d’un atypique Mas des Chimères, coteaux des Salagoux 2014 du Larzac, d’un franchouillard mais sympathique Beajolais 2014 Raisins Gaulois de chez Lapierre et d’un vin Espagnol PPP Trempanillo y Monastrell aux notes de fraise mûre et aux accents de garrigue.

Je veux y aller 
63 rue de Bel Air Nantes
02 85 37 42 30
du mardi au samedi : 12:00 – 13:30 / 19:45 – 21:30
Page Facebook

Publicités

Laissez moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s